Passation de pouvoir entre le cyclocross et la route

Le weekend des élites de l’ECSEL rassemblait en tous point à une belle passation de pouvoir entre les deux disciplines chères aux coureurs de l’équipe première : Sandy DUJARDIN a terminé sa saison sur le Coupe du Monde de Nommay tandis que les routiers ont véritablement enclencher la pédale vers la saison 2018.

Nommay, le dernier mur de DUJARDIN

📸 Relève FFC-ŠKODA

Publié par Fédération Française de Cyclisme (FFC) sur dimanche 21 Janvier 2018

Auteur d’une saison de cyclocross où il n’a rien lâché,  malgré des résultats en dents de scie, Sandy DUJARDIN était avec l’équipe de France pour la Coupe du Monde de Nommay. Il termine 13e de la manche Française. Le champion Rhône-Alpes conclu sa saison avec de nombreuses victoires au niveau régional (dont un titre dans la catégorie élite), une septième place à la manche de cyclocross de Jablines ainsi que lors du championnat de France de Quelneuc et surtout avec une excellente 8e place au championnat d’Europe avec les couleurs bleues-blancs-rouges de l’équipe de France.

A ce titre, Sandy est remplaçant de l’équipe de France pour le championnat du monde de cyclocross espoir.

Un peu de soleil, beaucoup de travail et de la satisfaction

Alors que le temps stéphanois était, pour le moins, humide, 10 coureurs de l’équipe ont été conviés au premier stage route de l’année à Bollène (84), camp de base habituel depuis quelques années. Et le hasard du calendrier fit bien les choses, puisque les coureurs ont pu rouler dans d’excellentes conditions et enchaîner plusieurs jours de travail, riche en qualité comme en quantité. Près de 485kms ont été effectués en trois jours, entrecoupés de séances de seuil, de dénivelé positif et de travail de relais impliquant toute l’équipe.

Francis ROCHEDIX est également venu en soutien pour vérifier le matériel et aider les coureurs à parfaire leur position sur leur monture TREK. Le sponsor au sang jaune, MAVIC, a aussi réservé une belle surprise aux guerriers stéphanois avec un nouveau packtage constitué d’un casque et d’une paire de chaussure dernier cri et de roues de courses. Des roues et des boyaux ont aussi été fourni par ce partenaire qui devrait être un sacré atout pour la performance.

Cyril DESSEL et Maxime LARUE se sont montrés très satisfaits à l’issu du weekend : « Il y a un groupe homogène qui a bossé cet hiver, ça c’est vu ce week-end. Le travail effectué est très positif. Les coureurs vont se reposer deux jours et enchaîner avec un dernier bloc de travail pour se présenter dans les meilleurs dispositions possibles aux premières courses ». Celles-ci se tiendront les samedi 10 et dimanche 11 février à Brignoles et Carcès, dans le Var.