Équipe de Nationale 1 & École de Cyclisme excellence labellisée FFC

Mois : janvier 2019

Eliote PONCHON : la victoire de la persévérance.

Il a réussi à passer un cap dans sa discipline phare, le cyclo-cross, pour s’affirmer comme l’un des coureurs les plus performants de sa catégorie au niveau tant régional que national. Tout comme Mathilde BERTHÉAS, il a pu participer pour la première fois aux Championnats de France de cyclo-cross à Besançon, le 12 janvier dernier, avec la sélection Auvergne-Rhône Alpes. Il a terminé 14ème de celui-ci. Eliote revient sur son parcours :

Bonjour Eliote, peux-tu nous donner des informations sur toi-même ?

Bonjour, j’ai 15 ans et je suis né le 1er mai 2003. Cette année je suis rentré au lycée Beauregard à Montbrison, où j’effectue une seconde générale.

Depuis quand fais-tu du vélo ?

Je pratique le cyclisme depuis la catégorie pupille 1 et je suis arrivé à l’ECSEL lors de ma première année chez les minimes.

Comment as-tu découvert le cyclo-cross ?

Ma première course de cyclo-cross a été un peu compliquée. Je l’ai faite en vtt et j’ai terminé dernier à un tour des autres, mais j’ai vraiment aimé !

Qu’est ce que tu aimes dans le vélo ? Le cyclo-cross ?

Tout d’abord la compétition et le challenge. Mais avant tout les amis que je me suis fait au fil des courses.

Cette année combien de courses as-tu disputé ? Quelles sont celles que tu as préférées ?

Cette saison j’ai couru sur 15 cyclo-cross différents avec 6 victoires au total. Je pense être second au Crac  Ma victoire à Méons est la course que j’ai préférée cette année : organisée par mon club sur nos terrains d’entrainement

Quelle a été ta réaction lors de ta sélection pour le Championnat de France ?

J’ai été assez content, mais j’ai été encore plus heureux quand on m’a appris que j’étais pris en charge par la sélection régionale.

Comment s’est passé ton championnat ? Ton ressenti sur la course ?

J’ai pris un mauvais départ et puis je suis remonté comme j’ai pu à la 7ème place, j’ai un peu payé le prix de mes efforts…

J’ai ensuite crevé et là j’ai perdu beaucoup de places, mais je suis content quand même car un de mes très bons amis a eu le maillot !

Le circuit était plutôt dur physiquement et moralement, car cassant et technique.

Quelles étaient tes objectifs et attentes pour cette saison ?

Je voulais dans un premier temps me placer pour l’année prochaine en junior 1 afin de ne pas partir trop loin sur les grilles en Coupe de France, ce que j’ai réussi à faire grâce à mes performances (ndlr : 8ème au classement général de la Coupe de France cadet). J’avais aussi comme ambition de faire un top 5 aux Championnats de France.

Quel bilan fais-tu de ton année ?

Je suis très satisfait de mes places cette saison avec une sixième et septième place en Coupe de France et des victoires et des places aussi sur des courses régionales !

Qu’envisages-tu pour l’année prochaine aussi bien en route qu’en cyclo-cross ?

La route n’est pas ma priorité, mais j’aimerais bien gagner le trophée Vincent Lavenu, comme il y a deux ans.

En cyclo-cross, j’aimerais pouvoir faire aussi bien sur les Coupes de France Juniors, mais avant tout prendre du plaisir sur le vélo !

 

Championnat de France Besançon: Une médaille et deux espoirs.

Ce samedi se disputait à Besançon la première journée des championnats de France de cyclo-cross. L’Ecsel comptait trois coureurs sous les couleurs de la sélection régionale Auvergne Rhône-Alpes avec Mathilde Berthéas en cadettes, Eliote Pochon en cadets et Sandy Dujardin en espoirs. Bilan : une médaille de bronze pour ce dernier, une 14e place pour Eliote et une 22e pour Mathilde.

Maxime Larue le DS de nos équipe élites qui avait fait le déplacement  nous apporte son éclairage sur la course de nos trois pensionnaires.

 » Mathilde partait de loin et elle a doublé beaucoup de monde. Pour une néophyte de la discipline à ce niveau, elle a montré son joli coup de pédale avec beaucoup d’élégance, de fluidité et d’efficacité. Mathilde a une énorme marge de progression.

Eliote réalise un départ moyen. Plus tard, il crève alors qu’il était vers le 8e place. Il a perdu du terrain avant d’avoir des soucis de dérailleur qui l’ont encore fait reculer au classement avant de repartir de l’avant avec son second vélo. Honnêtement sur ce que j’ai vu, il pouvait espérer jouer un top 10.

Pour Sandy cette 3e place et la médaille de bronze qui va avec est une belle récompense. Je ne pense pas qu’il pouvait espérer mieux. Et encore Mickaël Crispin, un sérieux client pour le podium, tombe d’entrée. Sandy a été sérieux et concentré tout au long de la course « .

Des propos confirmés par Sandy à sa descente du podium :  » C’est bien d’être sur le podium. Antoine Benoist est parti très fort et je me suis retrouvé 5e avant de prendre la 3e place. J’ai effectué une course propre techniquement. Après tous les pépins que j’ai connu cette saison, c’est une belle récompense et je remercie toutes les personnes qui m’ont soutenu dans ces moments délicats. Cette 3e place est une belle récompense « .

On ajoutera que Sandy a décroché à Besançon sa 2e médaille de bronze sur des championnats de France de cyclo-cross après celle obtenue en cadets. A partir de lundi il sera en stage avec l’équipe de France à Saint Quentin en Yvelines pour préparer les prochaines échéances mondiales avec les manches de coupe du monde de Pontchâteau le 20 janvier et d’Hoogerheide le 27 avant les championnats du monde de Bogense le prmeir week-end de février.

 

Clément Russo au pied du podium. On retrouvait notre coureur professionnel au départ de la course élites. Sur un terrain encore plus boueux que la veille, Clément termine 4e, la plus mauvaise place. Pourtant pour un retour au plus haut niveau tricolore avec seulement quelques cyclo-cross dans les jambes, le vainqueur de Méons, a confirmé qu’il était bien l’un des tout meilleur spécialiste de la discipline.

Sur le chemin du retour, il nous livre ses impressions :  » Il y a un peu de déception avec cette 4e place. Il m’a manqué un peu de force. En plus je n’étais pas dans un jour exceptionnel. J’ai malgré tout pris beaucoup de plaisir avec de nombreux encouragements. C’était sympa. Tout le monde jouait la victoire, mais il faut bien un 4e et cette année, c’est moi. Maintenant place à la récupération avant de reprendre l’entraînement sur route car je cours à la fin du mois à Majorque « . Et la victoire de Clément Venturrini ?  » Pour moi ce n’est pas une surprise. C’est tout simplement le favori qui s’est imposé. Clément est un copain et je suis très content pour lui. La force qu’il a prise lui a permis de faire la différence. Sa victoire est un peu décourageante pour ceux qui ont fait la saison complète de cyclo-cross « .

Mais le samedi c’est aussi l’entrainement de l’école de cyclisme au Parc de StEtienne Meons. Malgrés le froid et la neige c’est 17 filles et garçons qui étaient motivés pour s’entrainer malgré les conditions hivernal. La relève de Clément est déjà en route. Un grand bravo a nos éducateurs.

Photos du Chp de France: ICI

Mathilde BERTHEAS et ses 1er championnat de France : focus

Ce weekend se déroulera le championnat de France de cyclo-cross à Besançon. Une chance pour nos coureurs de participer à l’une des courses les plus importante de la saison, si ce n’est la plus importante. C’est le cas pour notre cadette, Mathilde BERTHEAS, qui a eu le privilège d’être sélectionnée par le comité Auvergne-Rhône Alpes. Discrète, elle a réussi à monter les échelons pour faire partie intégrante des huit filles de l’équipe régionale.

Interview :

Bonjour Mathilde. Présente-toi en quelques mots :

Je m’appelle Mathilde BERTHEAS. J’ai 15 ans et ma famille est stéphanoise. J’aime la découverte et le sport depuis toute petite.

Que fais-tu dans la vie ?

Je suis actuellement en classe de seconde au lycée Claude Lebois à Saint-Chamond. J’ai la chance d’avoir pu prendre l’option « exploration sport » qui m’était proposé dans ce lycée. Je peux donc faire 6 heures de sport dans la semaine en plus des entraînements vélo de l’ECSEL. J’ai la possibilité de découvrir de nombreux sports différents. La randonnée est l’un de mes passe-temps favoris.

Outre le sport. J’aime beaucoup passer du temps dehors dans la nature dès que je peux, ou être avec ma famille.

Pourquoi as-tu choisi de faire du vélo en club ? 

J’ai découvert le vélo dans le club de VTT de Saint-Paul en Jarez. Je fais du vélo parce que c’est un sport d’extérieur avec lequel on peut découvrir des paysages, des cols, des routes magnifiques. J’aime aussi l’effort qu’il y a à produire. J’aime bien l’endurance.

 Et comment en es-tu venue au cyclo-cross ?

J’ai commencé à pratiquer le cyclo-cross en arrivant au club de l’ECSEL en 2013. Je ne connaissais pas cette discipline au départ, désormais je l’affectionne plus que la route !

Combien de courses as-tu fais cette saison ? Lesquelles étaient les plus marquantes ?

Cette année j’ai participé à six cyclocross dont Méons le 22 décembre dernier, où j’ai fini 2eme cadette. Mais mon plus gros objectif de la saison était le championnat AURA à Roanne, et où j’ai terminé 5ème.

Quelles étaient tes ambitions au début de saison ?  

En début d’année je souhaitais me concentrer sur le cyclo-cross et faire les meilleurs résultats possibles. J’aborde les courses avec peu de stress car je prends du plaisir à me donner à fond sur le vélo.

Quelle a-été ta réaction lorsque tu as appris ta sélection pour les championnats de France ? Comment l’abordes-tu ?

Lorsque j’ai appris ma sélection, j’étais très contente et fière de représenter l’ECSEL à ce championnat. C’est une grande opportunité qui m’est donnée. Je vais profiter de cette chance et comme d’habitude tout donner pour ne rien regretter.

Pour finir, comment envisages-tu ton avenir dans ta carrière de cycliste ?

Je n’ai pas encore réfléchi à mon avenir mais je vais sans aucun doute continuer le vélo et le cyclo-cross.

Elle pourra retrouver Sandy et Eliote ce samedi avec les même couleurs régionales. L’ensemble du club est derrière toi pour ta première participation à un événement de cette ampleur. On compte sur toi pour te faire plaisir et profiter de ce privilège que tu as amplement mérité !  Bonne chance !!

Une fin d’année au sprint pour nos cyclocrossmen

Une fin d’année au niveau mondial pour Sandy

Les fêtes de fin d’année se sont passées dans la boue et les sous-bois pour Sandy DUJARDIN, avec un programme très chargé !

Noël s’est déroulé en Belgique pour lui en participant à deux gros monuments du cyclocross mondial : la coupe du monde de Namur, le 23 décembre, et la coupe du monde de Heusden-Zolder, le 26.

Après une course difficile sur le circuit escarpé de Namur, où il termine à la 35ème place, il avait à cœur de se rattraper trois jours plus tard pour s’offrir un beau cadeau de noël.

A Zolder, il marque le coup. Dans un meilleur jour et avec de bonnes sensations, il se met directement dans la course en suivant le groupe de tête. Celui-ci arrivera pour la troisième place après avoir laissé filer le champion du monde Eli ISERBYT et Maik VAN DER HEIJDEN. Sandy franchira la ligne d’arrivée à la 5ème place !!  Très belle performance bien que Sandy eût quelques regrets :

 » J’étais au top ! Mes sensations étaient très bonnes. Dommage que l’italien m’ait gêné car j’aurai pu gagner le sprint du groupe je pense… Tant pis c’est quand même pas mal, ça m’a motivé à bloc pour les prochaines échéances, j’ai vraiment hâte !! »

C’est donc en confiance que Sandy a abordé la troisième coupe de France à Flamanville ce dimanche.

Mais le sport est fait d’inattendu et la réussite n’était pas au rendez-vous. Il se retrouve à la 23ème place dès le premier tour en ayant cassé son cintre à la suite d’une petite chute. Il réussit tout de même à remonter petit à petit tout au long de la course, après avoir changé de vélo, pour finir 8ème au final ! A noter qu’il termine 4ème du classement général de la coupe de France pour un seul petit point…

La forme est la et Sandy garde la tête haute pour le championnat de France de Besançon le 12 décembre prochain où il sera l’un des principaux favoris. La roue tourne Sandy !!

L’aboutissement d’Eliote PONCHON

Eliote PONCHON ne cesse de progresser depuis le début de la saison de cyclocross. Il monte d’échelon en échelon et commence à s’imposer comme une référence nationale de la discipline en cadet !

Après sa victoire à Méons le week-end dernier, il participa à la coupe de France de Flamanville avec de l’envie ce dimanche 30 décembre.

Eliote a mis du temps à se mettre dans la course sur un circuit plus gras que prévu. En étant relayé à la 11ème place pendant un long moment, il réussit à réagir et reprendre son retard pour terminer 6ème (il finit 8ème au classement général de la coupe de France). Une excellente place qui confirme sa forme et qui lui permettra de figurer en première ligne du championnat de France de Besançon.

Eliote peut commencer à voir plus grand pour cet évènement grâce à ses performances de plus en plus importantes !!

Le talent de Clément RUSSO

Clément RUSSO lui aussi participait à cette manche de coupe de France. Bien qu’il n’est pas beaucoup couru cette saison en cyclocross, il démontre encore une fois son aisance dans cette discipline en terminant 4ème de la course. Cette performance est de très bon augure pour le championnat de France. Est-ce qu’il réitéra son exploit de 2016 ?

L’ECSEL sera sur tous les fronts pour ce championnat de France avec de réels chances de ramener le maillot tricolore ! Ca serait une bonne manière de commencer cette année 2019 !!

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén