Équipe de Nationale 1 & École de Cyclisme excellence labellisée FFC

Mois : février 2020 Page 1 of 2

Reprise des élites: Victoire de Sandy !!!

Reprise des élites:

L’équipe a repris la compétition comme à son habitude sur les boucles du haut Var du Vendredi 14 au mercredi 19 Février. Les 15 coureurs ont pu enchaîner les premières courses à Brignoles, la Verdière, Régusse, Toutour et Montmeyan.

Pendant que certains membres de l’équipe participaient à la course, d’autres ont profité du soleil du sud pour effectuer de longues sorties d’entraînement.

Dès les premières épreuves les garçons ont réussi à répondre présents et à être actifs à l’avant. Un beau travail a été effectué notamment pour Sandy Dujardin lors des sprints, 5ème puis 3ème des étapes du samedi et lundi. Le vent étant très présent, le travail d’équipe a été prépondérant  lors des bordures. Maxime Jarnet a réussi à tirer son épingle du jeu pour aller chercher une belle 4ème place le mercredi.

L’équipe a ensuite enchaîné le week-end du 22 et 23 février pour les deux élites Nationale Puyricard et Puyloubier. Sandy a débloqué le compteur de l’équipe en s’imposant le samedi après un bel effort de toute l’équipe pour le placer à l’avant. Le lendemain, malgré la fatigue, tous ont réussi à peser sur la course de nouveau et le week-end s’est achevé sur un top 10 de Louis Richard qui prend la 9ème place.

Un bilan plus que positif pour cette reprise avant l’ouverture de la saison en AURA ce week-end au circuit des communes de la vallée du Bédat.

Stage pour les 2-3-Juniors

Photos du stage https://photos.app.goo.gl/rjYz7ETBVeDG1mAW6

Le stage à Malaucène s’est  déroulé du 22 au 25 février sous un chaud soleil provençal et à l’abri du vent, une fois n’est pas coutume. 12 coureurs étaient convoqués et encadrés par Guillaume Rousset, Stéphane Chalaye et Philippe Pradier.

L’objectif affiché du stage était de contribuer à développer l’esprit d’équipe durant les courses et de favoriser l’intégration des nouveaux coureurs par une ambiance propice à la cohésion du groupe et à la performance. Rouler hors des bases stéphanoises dans des paysages pittoresques et sous une météo printanière a également permis de casser la routine.

Les deux premières journées ont été consacrées au travail d’endurance avec des sorties d’environ 130 km autour du Ventoux dans les Barronnies et le Pays de Sault. Le deuxième jour, un test chronométré a été réalisé dans l’ascension du col d’Ey lors d’un effort au seuil de 13-15 mn. Le troisième jour a permis de travailler et peaufiner les réglages du contre-la-montre par équipe sur un circuit venté. Le meilleur a été gardé pour la fin puisque les coureurs ont eu l’occasion le mardi de grimper au Chalet Reynard par Sault, une semaine après la victoire de Quintana à mi-pente du Géant de Provence.

Des objectifs plus spécifiques étaient assignés à tel ou tel groupe de coureurs. Les juniors devaient élever leur niveau pour réussir à courir devant et peser sur les courses 2-3 et porter haut les couleurs, les valeurs du club et de faire prévaloir l’esprit d’équipe. Enfin, les meilleurs 2eme catégorie  du groupe auront peut-être l’occasion d’intégrer la National 1 sur quelques courses.

Guillaume Rousset accompagnera l’équipe comme DS mais sera aussi en course à leurs côtés. Bastien Lhomme quant à lui apportera son expérience de coureur de DN1 à ce groupe de jeunes coureurs. On reconnaît là tout l’éventail de compétences au sein de la famille de l’ECSEL où chacun peut faire profiter de son expérience.

En avant pour la saison 2020 !!!


Partenariat avec le collège de Tezenas

Le collège et  le lycée de Tezenas du Montcel deviennent de nouveaux partenaires de l’ECSEL.

Les deux entités possèdent maintenant une section sportive cycliste ouverte aux minimes et cadets, filles et garçons, qui souhaitent concilier leurs études et et le sport. L’établissement leur permet d’avoir un emploi du temps aménagé en leur proposant des plages horaires spécifiques pour l’ entrainement cycliste. Il s’agit d’une antichambre du Pôle Espoir de Saint Etienne pour les classes de 5ème jusqu’à la seconde. 

 Ces élèves  bénéficient d’un suivi scolaire et sportif particulier,  ils sont accompagnés par les enseignants et les éducateurs sportifs tout au long de l’année scolaire pour suivre leur évolution. 

Des entraînements collectifs ont lieu le mercredi et des séances plus spécifiques se déroulent le jeudi après-midi avec l’ECSEL.  Les jeunes sont  alors encadrés par des entraîneurs diplômés . 

Il n’est pas nécessaire d’avoir un niveau particulier pour postuler, mais de l’envie et de la motivation pour prendre part régulièrement aux compétitions FFC sur route, cyclo-cross ou la piste. 

Tous les renseignements concernant les inscriptions et les admissions se font directement auprès de l’établissement. Les jeunes candidats licenciés à l’ECSEL seront prioritaires et les entretiens individuels concernant le profil sportif se feront auprès de Patrick Billet(ECSEL). 

Depuis sa création il y a 20 ans, le Pôle Espoir a obtenu un taux de réussite de 100% concernant ces cyclistes à l’épreuve du Baccalauréat avec le Lycée Tezenas du Montcel. 

Le Cycle balle en préparation hivernale.

Dans le cadre de leur préparation hivernale, nos minimes sont au chaud pour laisser place à l’adresse, avec une activité ludique, proposée par notre section de cycle-balle!En effet, les samedi sont destinés à la pratique de ce vélo peu commun, à pignon fixe et à guidon relevé.
Une séance type débute par un échauffement des articulations avant que les jeunes enfourchent leurs montures. Sur le vélo, ils apprennent à lâcher une main, faire du sur place, lever roue avant et arrière, rouler épaule contre épaule et autres exercices d’agilité.
Aujourd’hui, après plus d’un mois d’entrainement, nos jeunes arrivent à se faire réellement plaisir dans des matchs à 2 contre 2 et révèlent ainsi leur talent en dribblant ou en marquant des buts de leurs roues!Devant les cages, il faut savoir rester statique sans poser le pied à terre et repousser les assauts des copains, avec les seules parties de son engin.

L’ECSEL, 20 ans au plus haut niveau amateur !

Interview de Nicolas Moulard, directeur sportif et ancien coureur de l’équipe dans les années 2000.

Cette année, l’ECSEL fête sa 20ème année au plus haut niveau amateur consécutive. Anciennement en Division Nationale 1, elle est aujourd’hui en Nationale 1. Nicolas Moulard nous partage son expérience d’ancien coureur et son ressenti sur l’évolution du club durant ces deux dernières décennies. 

Le Portugal est depuis 2 ans un lieu de rendez-vous pour l’équipe élite qui s’y rend en janvier afin de pouvoir augmenter aisément les volumes d’entrainements et commencer les premiers tests sous le soleil.

Déjà à l’époque, le club partait en stage, stages qui se déroulaient principalement sur les plages vendéennes, ce qui facilitait  déjà  l’intégration des nouveaux et la cohésion d’équipe bien que  que tous ne pouvaient être présents. Certains opéraient leur coupure après leur saison de cross.

L’encadrement et l’organisation étaient différents à l’époque. 

Côté entrainement, on note une nette évolution notamment avec l’apparition du capteur de puissance  outil aujourd’hui très utilisé pour l’amélioration de la performance. A l’époque, on se basait plutôt sur la fréquence cardiaque. Un test VO2max effectué en laboratoire déterminait le volume d’oxygène que le coureur utilisait, donnée alors essentielle pour la progression.  

Au niveau de l’alimentation, on parlait déjà un peu diététique mais le grand changement est l’arrivée sur le marché des produits énergétiques proposant une grande diversité au niveau du goût, de la forme ou encore de la qualité. Le gel liquide était à l’époque très onéreux et donc utilisé lors de rares occasions .

Au niveau récupération, les bas de contention se développaient tranquillement et les premiers complexes sportifs spécifiques commençaient à voir le jour.

Le matériel a lui aussi bien évolué. Les coureurs utilisaient des cadres en acier qui avec le temps sont devenus en aluminium et de nos jours en carbone. Aujourd’hui le poids réglementé d’un vélo en compétition est de 6,7 kg  pourtant  certains fabricants parviennent à sortir « des machines » de 4kg.  Pour rappel, les vélos pesaient environ 10kg il y a 20 ans. Le nombre de vitesse a également augmenté au fur et à mesure des années passant de 6 à 8, puis  9 et aujourd’hui 11 vitesses. 

Le recrutement à l’époque était très local, les membres de l’équipe résidaient  généralement à proximité de St Etienne alors qu’aujourd’hui certains viennent d’autres régions plus lointaines. On comptait pas moins de trois entrainements collectifs par semaine avec la présence toujours d’une dizaine de coureurs .

Tout le monde menait un double projet . En parallèle du vélo , il y avait les études ou le travail à l’exception des étrangers. De nos jours, grand nombre de coureurs se consacre exclusivement à leur sport espérant flirter avec le niveau professionnel.

Chaque année, il y avait 80 à 90 jours de courses mais la densité par secteurs géographiques était beaucoup plus importante qu’aujourd’hui. Il y avait également un peu plus de primes distribuées sur les courses surtout sur les critériums. Les moments de partage culturel et d’échange entre les étrangers et les membres de l’équipe restent des souvenirs importants pour les coureurs.

Le résultat fort était la montée en N1 avec Cyril Dessel qui remporte le Val d’Oise il y a donc 20 ans.

 On peut souligner que la Ville de Saint Etienne et le département de la Loire sont des sponsors présents sur notre maillot depuis 20 ans !

Effectif ECSEL 2000 :

– BARBET Eric – BILLARD Fabrice – BOUGET Mickaël – CHEYTION Anthony – IGOLOTTI Fabrice – GRANAT Emmanuel – GRUX Alexandre – MEUNIER Stéphane – MOULARD Nicolas – PÜTSEP Erki (Estonie) – SAINT-GERMAIN Sébastien – THOLLET Julien – URE Gavin (Grande Bretagne)

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén