Équipe de Nationale 1 & École de Cyclisme excellence labellisée FFC

Mois : janvier 2016 Page 1 of 2

Clément Russo 5e des championnats du monde

La Belgique est vraiment le Pays du cyclo-cross comme en témoignent les quelques 80 000 spectateurs présents sur le circuit de Heusden Zolder qui accueillait les championnats du monde de cyclo-cross. En espoirs, les chances françaises reposaient principalement sur les épaules de Clément Russo. Et le stéphanois de l’ECSEL a confirmé qu’il était bien au sommet du gotha mondial de la discipline comme en témoigne sa 5e place à seulement 12 secondes du vainqueur, le belge Eli Iserbyt, preuve que le podium n’était pas si loin que ça, comme l’analyse Clément après sa course. « Je suis un peu déçu car je visais un peu mieux mais ce top 5e est quand même satisfaisant. Moins bien aurait vraiment été une grosse déception. Pour espérer mieux ? Il aurait fallu que je sois dans un jour meilleur. Certes j’étais bien mais pas dans un jour exceptionnel comme le demande un championnat du monde, il faut être au top. Je termine sur ce circuit 5e comme lors de la manche de coupe du monde, mais à l’issue d’une course bien différente ».

0Z4A2856

 Une saison satisfaisante

Avec ces championnats du monde, Clément met un terme à sa saison hivernale avec un bilan somme tout de qualité, « J’ai terminé deux fois sur le podium en coupe du monde, je décroche les titres de champion de France et Rhône-Alpes. Je ne totalise certes que cinq victoires mais j’ai beaucoup couru à l’étranger avec des niveaux très relevés»

Maintenant place aux vacances et au repos avant de retrouver Clément sur route fin février.

0Z4A2882

Coupe du Monde: Clément Russo, 3e à Hoogerheide au Pays-Bas

Bien loin de ses équipiers routiers stéphanois, actuellement en stage du côté de Montpellier, c’est au Pays-Bas que l’on retrouvait Clément pour la dernière manche de coupe du monde et ce à 8 jours des championnats du monde qui se disputeront en Belgique à Heusden Zolder.

Ainsi pour la 2e fois de la saison et après sa 3e place en octobre sur le circuit de Valkenburg, déjà au Pays-Bas, Clément est parvenu à monter sur un podium de manche de coupe du monde, réalisant au passage la course parfaite comme il l’évoque dans son analyse d’après course.

«  Je fais presque la course parfaite. Si regret je dois avoir, c’est que la 2e place était jouable, car devant, le vainqueur, Quentin Hermans m’a distancé à la pédale. Ma mission du jour était de réaliser un premier tour à bloc comme on avait prévu dans la semaine aux entraînements avec Dominique Garde. Je suis donc parti très vite puis après qu’Hermans m’ait distancé j’ai pris la roue d’Eli Iserbyt, (le vainqueur final de la coupe du monde), et on s’est isolé tous les deux. Je pense que j’étais mieux que certains physiquement mais un peu moins techniquement que certains coureurs belges. Le circuit était très gras avec de la boue ce qui a donné un cyclo-cross comme je les aime. Dans ces conditions, j’ai refait le plein de confiance avant les championnats du monde où tout sera jouable pour moi. Immédiatement après la course on a rejoint la Belgique où l’ont va faire avec la sélection française une semaine d’entretien et se faire chouchouter par les kinés pour le grand jour ».

Avec cette 3e place, on a pu voir sur le podium le maillot tricolore de Clément avec les sponsors du club et le nom de l’ECSEL qui a brillé au plus haut niveau. Espérons qu’il en sera de même ce dimanche où tous les supporters de Clément seront derrière lui pour l’aider à atteindre son objectif.

Photo Lignieres:

0Z4A2928

La DN1 en stage à Bollène

La saison sur route n’a pas encore débuté mais dans moins d’un mois ce sera chose faite, alors les choses sérieuses ont débuté ce week-end avec un regroupement du côté de Bollène encadré par Cyril Dessel accompagné du fidèle Francis Rochedix. Neuf coureurs étaient de la partie et en trois jours, ce sont pratiquement 500 kilomètres qui ont été parcourus. Cyril Dessel résume ces trois jours : «  On a pu travailler correctement à quelques deux heures de Saint-Etienne avec certes une météo un peu frisquette due au vent du Nord, mais sans neige. L’objectif de ce rassemblement est de voir un peu la condition de chacun et permettre d’intégrer encore un peu plus les nouveaux. Je suis très satisfait de ces trois jours où j’ai trouvé un niveau d’ensemble correct. Maintenant, il faut que chacun poursuive sa préparation avant que l’on se retrouve la dernière semaine de janvier à Valfaunès, où là il y aura plus d’intensité et de rythme pour bien préparer notre début de saison sur route ».

12510519_1314719338553581_6823504402402485106_n

Clément Russo 7e à la Coupe du Monde de Lignières

Une semaine après son titre national espoirs, on retrouvait Clément Russo sur la manche de coupe du monde organisée en France à Lignières dans le Cher. L’occasion de briller avec son nouveau maillot tricolore, malheureusement après un départ honnête, Clément se faisait percuter par l’arrière par un autre coureur. Bilan saut de chaîne et une dégringolade à la 30e place. Dans ces conditions une nouvelle course commençait pour lui. Tour après tour, il parvient bien à doubler de nombreux coureurs, mais finit 7e de cette course remportée par le belge Eli Iserbyt. Clément revient sur sa course : «  j’étais bien physiquement, avec cette perte de temps en début de course, j’ai perdu le contact avec les meilleurs. C’est particulier de courir en France. J’ai apprécié les nombreux encouragements. Il y avait beaucoup de bruit tout au long du circuit. Ca transcende ».

Au classement général de la coupe du monde, Clément descend à la 6e place.

On le retrouvera dimanche prochain au Pays-Bas pour la dernière manche de cette coupe du monde.

Toutes les images de la Coupe Monde:  https://goo.gl/photos/4SzDQEh3XX52qHBKA

La course de Clément en 6 Photos:

0Z4A2876 0Z4A2912 0Z4A28900Z4A2928 0Z4A29640Z4A3025

Championnat de France, plus dur pour les juniors.

Photo P BERJOT

Après l’euphorie du titre, dimanche on retrouvait les deux juniors du club, également pensionnaire du Pôle, Tristan Montchamp et Ugo Clareton. Une course juniors qui a délivré de nombreuses surprises comme le titre décroché par Maxime Gagnaire de Dijon. Les deux stéphanois ont raté leur départ se retrouvant au-delà de la 30e place. Si Ugo a fait sa course et termine 24e, ce fut plus délicat pour Tristan, pourtant champion Rhône-Alpes, comme l’évoque le technicien stéphanois, Matthieu Rivory : « Tristan était certainement le plus fort sur le vélo, mais à ce jeu là, il a dépensé beaucoup de forces pendant que ces adversaires couraient dans la boue. Il est rapidement sorti de sa course, ce qui explique ses nombreuses erreurs ». Dans ces conditions on comprend sa déception et son énervement à l’arrivée avec sa 29e place.

Le mot de la fin de ces championnats revient à Matthieu Rivory « Il vaut mieux ramener un titre que deux 4e places ». Ce ne sont pas les bulles du Champagne qui diront le contraire.

 

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén