Alpes Isère Tour 2022, l’ECSEL à l’attaque !!

C’est une équipe de l’ECSEL très motivée qui prend le départ de cette édition 2022 de l’Alpes Isère Tour, épreuve internationale par étapes de Classe 2. Notre équipe fait figure de petit poucet amateur au milieu d’équipes professionnelles à la marque réputée, comme les étrangères Jumbo Visma, Israel cycling academy, Kern Pharma, Alpecin Fenix, qui animent habituellement les plus grandes épreuves cyclistes mondiales. Mais également les équipes françaises, comme Groupama FDJ avec son leader Romain Grégoire, champion d’Europe junior sortant et récent vainqueur de la Doyenne espoir, ou encore l’équipe B§B hôtel avec ses leaders Pierre Rolland et l’ancien champion d’Europe Cyril Gautier, attaquants infatigables des derniers Tour de France.

Dès la première étape du mercredi 25 mai, disputée autour de Charvieu-Chavagneux, notre équipe se montre à son avantage, avec la magnifique 6ème place de Siim Kiskonen, qui se fraye seul sa place au milieu des trains de sprinteurs professionnels. Siim récidive sur la 3ème étape avec un top 20, au terme d’un final échevelé voyant de nombreuses cassures dans le peloton.


C’est Léo Boileau qui sera l’un des grands attaquants de la 4ème étape entre Saint Maurice l’Exil et Beaurepaire. Echappé dès les premiers hectomètres, il ouvrira la course pendant plus de 100 kilomètres avec trois autres complices. C’est seulement sur les rudes pentes du mont du Faz, classé 1ère catégorie que leur longue fugue prendra fin, lorsque les leaders de la course se découvrent.

ECSEL – Léo Boileau – Crédit photo DV Zoé Soullard

A l’aube de l’étape reine du dimanche 29, tracée sur les massifs de la Chartreuse et de Belledonne, Rémi Capron est le mieux classé de l’équipe avec un top 20 à défendre, mais seulement 27 secondes le séparent du leader de l’épreuve.

Il aurait pu rester dans les roues dans une posture défensive pour garantir sa place au général, mais à l’image de la stratégie offensive fixée à toute l’équipe, il s’extrait du peloton pour rejoindre l’échappée du jour dès le sommet du col de Cucheron. A partir de là, il va assurer une grosse part de travail, dans l’échappée qui va maigrir au fil des cols (8 au total) et lorsque la course va définitivement se jouer dans le dernier col, il sera l’un des derniers amateurs à se retrouver dans le groupe de tête qui va se jouer la victoire finale. A l’arrivée il est 12ème de l’étape et 2ème amateur, et au classement général il termine juste derrière Pierre Rolland à la 13ème place, mais encore 2ème amateur. L’ECSEL se classant 2ème équipe amateure.

ECSEL -Rémi Capron – Crédit AIT

Les nombreux observateurs et commentateurs de cette épreuve, au soir de celle-ci, vont tous souligner positivement le comportement de nos coureurs, sans complexes face aux grosses armadas, ce qui est de bon augure à quelques jours du Championnat régional et du Championnat de France qui suivra.