Équipe de Nationale 1 & École de Cyclisme excellence labellisée FFC

Mois : septembre 2020

Situation sanitaire et entraînements (25Septembre20)

La situation nous amène a revenir aux règles qui étaient en vigueur en juin.

Les points de rendez-vous pour les entraînements se feront en extérieur:

Soit dans la cour de l’ECSEL, soit à Méons avec des catégories bien séparés. Votre lieu d’accueil vous sera indiqué par votre entraîneur. Pas de regroupement de plus de 10 personnes, restez par catégorie et nous demandons aux parents de bien respecter la distanciation avec les groupes.

Coté sportif club: 

Pour garder la continuité de nos actions et de notre politique sportive: Priorité ce week-end aux Championnats AURA piste (suivant la météo) et le week-end prochain aux Championnats AURA route à Cusset.

Pensez bien à vérifier que vous avez communiqué au Club votre téléphone mobile (communication par sms) et mail valide.

Comptant sur votre adaptation et compréhension.

Damien PONCET, beginner en Coupe de France National1.

Damien, quelles sont les circonstances qui t’ont amené à disputer la manche de Coupe de France de contre-la-montre par équipes ?

Maxime savait que j’aimais bien l’épreuve du contre-la-montre. J’avais fait quelques chronos en 2ème catégorie où j’étais pas mal placé. On en avait parlé. Il m’a dit qu’il allait m’intégrer aux stages de la N1 sur les chronos. Il a vu que j’étais toujours motivé. On a échangé quelques semaines avant le chrono pour me dire qu’il allait mettre les titulaires. C’était tout à fait compréhensible de mettre les gars de la DN1. Une semaine avant, il me rappelle pour m’annoncer que Maxime Jarnet est malade et me demande si je suis toujours intéressé. Je lui ai répondu que l’occasion ne se représenterait pas forcément, donc j’étais évidemment partant. Voilà comment ça s’est fait.

Quel regard portes-tu sur cette expérience ?

C’était génial. C’est probablement une de mes plus belles expériences en compétition. D’abord, je n’ai pas l’habitude d’avoir un staff à mes côtés. Le père de Maxime Jarnet a préparé les vélos de façon optimale. Tout fonctionnait à merveille. On avait les assistants, les DS. Vincent nous donnait les consignes par oreillette. C’était vraiment confortable, on n’avait qu’à pédaler. Il y a donc un gros boulot en amont des assistants. C’est appréciable et remarquable. En retour, on a la pression parce qu’on  envie de rendre tout ce qu’ils nous ont donné. On se devait donc d’être à 100 %. Je crois que je me suis rarement fait aussi mal sur un vélo. Je faisais des efforts lactiques quand je prenais le relais et récupérais à peine quand j’étais dans les roues. On avait quand même un bon groupe avec Louis Richard et son expérience du chrono. Heureusement qu’il était là, il nous a donnés les bonnes consignes. Il y avait aussi de solides rouleurs comme Luc, Sandy qui marche fort cette année. Luc et Louis donnaient le rythme pour relancer. Léo parfois avait un coup de moins bien. Vincent lui demandait de sauter des relais. Il en a sauté deux alors qu’il aurait dû en sauter quatre ou cinq. Il a absolument voulu repasser, il a tout donné et là, il a explosé. Quand on s’est retrouvés à quatre, on entendait dans l’oreillette qu’on avait plus le droit à l’erreur. Je n’ai pas sauté un relais mais j’étais vraiment à la limite. Je relayais Louis et quand il s’écartait, c’était à mon tour mais c’était dur dans la tête. Ça brûlait de partout. Dans les 500 derniers mètres, Louis a voulu qu’on accélère mais il a vite compris que ce serait à lui de ralentir pour qu’on passe la ligne ensemble !

Avais-tu un rôle spécifique ou des consignes particulières à tenir ? 

Je devais réguler l’allure et essayer de maintenir la vitesse. Louis et Luc étaient,eux, chargés de relancer.

A t’entendre, on imagine que tu serais prêt à renouveler l’expérience …

Ah oui carrément ! C’est génial. Il faut le vivre. J’ai vécu un peu la même expérience le lendemain. C’était ma première course élite à Gex. Le fait d’être toujours au contact pendant 160 bornes même si j’ai pas pesé sur la course, c’est grisant. J’arrive à 50s de la gagne. On était toujours dans le coup. Y a pas vraiment d’attaques mais chaque fois qu’on se retourne, on est moins nombreux. C’était vraiment une course d’usure. Mais j’ai vraiment adoré. Prêt à repartir donc !

L’histoire continue en effet pour Damien:

Il a été sélectionné avec l’équipe Dn1 (Boileau L – Dujardin S – Dury L -Flachon J – Kiskonen S – Montchamp A – Rosier Romain – Richard L ) ce dimanche pour la très relevé classique du calendrier Français Dijon Auxonne Dijon (Classique Rougeot). A noter également la sélection d’Andy pour la 1er fois a ce niveau.

Bravo Damien, tu montre qu’a 33ans et après un début récent en compétition FSGT on peut vivre ces rêves.

Tour de France, reportage video France3: Clément Russo – Max Larue.

Max retrouve en live Clément sur le Tour de France avant le départ de l’étape du jour dans le bus ARKEA-SAMSIC .

Que de chemin parcouru pour Clém depuis l’ECSEL !!!Merci France3 pour ce magnifique reportage.

Un week-end de Coupes de France Nat1 et Pro pour l’ECSEL.

Coupe de France National 1 à Thorigny :

L’épreuve chronométrée par Equipe a toujours une saveur particulière. Elle engage beaucoup d’énergie dans la préparation, tant sur le plan matériel que positionnement, et bien sûr technique de l’effort spécifique. Tout le staff a été vraiment mobilisé sur cette épreuve. Malheureusement, malgré une préparation qui s’est amorcée dès l’hiver, nous ne sommes pas forcément arrivés dans les conditions que nous espérions.

La semaine précédente a été exigeante pour nos coureurs avec la manche Nat1 à Montbéliard. Nous avons eu beaucoup de coureurs malades à la suite des conditions météo dantesques de cette course. Le staff a donc dû retravailler sur une composition d’équipe au dernier moment ce qui n’est pas l’idéal. Thomas Salvatori qui est un élément clef dans la composition de l’équipe, souffrait de sa chute à Montbéliard et n’avais pas ses jambes habituelles.

A partir de ce moment, les relais reviennent alors plus souvent et l’équipe se met forcément en difficulté. Il faut néanmoins souligner le sérieux et l’implication des coureurs sur cette épreuve. Louis Richard a été un bon guide pour l’équipe. Damien Poncet a aussi bien tenu la barre pour sa première expérience en Nat1.

Le résultat n’est pas à la hauteur de l’investissement humain et du club avec l’achat de vélos de Clm. Mais nous avons appris de nos lacunes et c’est partie remise. L’épreuve du contre la montre de manière générale doit rester transversale dans la formation que nous amenons à nos coureurs. Nous développons cella depuis cet hiver et par ailleurs Louis Richard nous a tout de même ramené une belle satisfaction lors du Championnat de France de Clm individuel avec sa 11e place. Nous allons donc continuer a travailler en ce sens.

Coupe de France Pro:

Ce week end, Jacques Lebreton participait à sa première compétition avec le maillot de l’équipe de France Espoir à l’occasion du tour du Doubs en Classe 1, épreuve comptant pour la coupe de France Professionnel. Il bascule la dernière difficulté avec le peloton qui se jouera la gagne et achève les 200km à la 60 ème place. Il enchainera ensuite avec un stage en Maurienne toujours sous la tunique bleue, du 7 au 11 Septembre. 

Siim KISKONEN is back:

De retour à StEtienne, Siim second au sprint derrière LAPEIRA du CCF après une échappée de 5 coureurs au Prix des grattons à Chateaumeillant.

God job Siim !!!

Une fin Août prometteuse

Depuis la reprise des compétitions au début du mois d’Août, l’équipe enchaîne les places d’honneur. Les grands rendez-vous sont arrivés rapidement et il était important de s’illustrer afin de pouvoir les aborder avec confiance et sérénité. Le championnat de France s’est déroulé le Samedi 21 à Grand Champ (Bretagne) sur un parcours usant.

Louis Richard et Léo Boileau était nos deux représentants sur l’épreuve chronométrée la veille. Louis termine 12ème de cet exercice solitaire long d’une heure et 2 petites secondes le séparent du top 10, comportant les meilleurs coureurs amateurs de la discipline. 

Maxime Jarnet, en grande condition avec 2 podiums la semaine précédente, est allé chercher la 11ème place sur la course en ligne avec une arrivée au sprint comptant encore près de 80 coureurs.

Quatre jours plus tard, le championnat d’Europe Espoir avait lieu à proximité, dans la ville de Plouay, et Joosep Sankman a pris le départ sous les couleurs de l’Estonie. Il terminera au sein du peloton dans une course marquée par les conditions météo logiques difficiles.

Ce week-end avait lieu la première manche de coupe de France à Montbéliard. Il s’agissait d’une course par étapes comportant un contre la montre individuel le vendredi et deux étapes en circuit samedi et dimanche. Après un beau tir groupé de l’équipe le premier jour, c’est Sandy Dujardin qui rapportera les premiers points de la saison après une grande prestation le Samedi. Il termine à la 3ème place en ayant passé la quasi-totalité de l’étape à l’avant. 

La course du dimanche était éprouvante par sa météo capricieuse et son profil difficile mais permettra à Jacques Lebreton de terminer 19ème du classement général et de rapporter lui aussi des points précieux. L’équipe termine donc le week end à la 13ème position des 25 clubs présents en Nationale 1 cette année.  

Ce même week-end, Luc Dury terminera également sur la 3ème marche du podium à Aubière. 

Et bien sur suivez Clément Russo pour son 1er Tour de France avec les 2 leaders d’ARKEA – SAMSIC.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén