Équipe de Nationale 1 & École de Cyclisme excellence labellisée FFC

Mois : octobre 2020 Page 1 of 2

Stage Cyclo Cross, Minimes, Cadets, Juniors.

L’ECSEL a décidé de mettre en place un stage de cyclo-cross les 27 et 28 octobre dernier, destiné aux minimes, cadets et juniors. Ce stage avait pour vocation à développer les qualités techniques spécifiques au cyclo-cross, et à faire travailler physiquement nos jeunes sur deux sites différents : le parc des sports de Méons (relativement roulant), et le parc de Montaud (beaucoup plus vallonné !). Ce dernier endroit était d’ailleurs une grande première pour l’ensemble des coureurs qui n’avaient encore jamais posé leur roues à cet endroit.

Les deux matins étaient davantage consacrées à un travail technique dans le parc de Méons. Certains jeunes se sont notamment initiés au  »bunny-hop » (sauter un obstacle en restant sur son vélo avec une technique bien particulière) ; ou ont pu perfectionner leur technique de portage de vélo ou de passage de planches. Un atelier spécialement dédié aux départs était également mis en place, ou encore un autre sur le passage de devers. En fin de matinée, les jeunes ont pu « lâcher les chevaux » sur un contre-la-montre individuel tracé dans les allées du parc de Méons le mardi, et sur une épreuve de relais le mercredi.

Une fois les batteries rechargées après la pause de midi faite au club (en veillant à respecter strictement les gestes barrières), les jeunes ont pu découvrir au cours de ces deux après-midi le parc des sports de Montaud, situé en plein Saint-Etienne. Un parc qui propose des éléments différents de celui de Méons. Les coureurs ont ainsi pu s’amuser à garder l’équilibre dans un bac à gravier, à piloter dans des descentes abruptes et enracinées, ou encore à gravir « l’Alpe d’Huez » de Montaud (une grande bute en herbe en virage rappelant ceux de la montée mythique qu’emprunte les coureurs du Tour de France). En point d’orgue de ces deux journées, les coureurs pouvaient lancer leurs dernière forces dans une course à l’américaine le premier jour, et dans un relais par équipe de 4 ou 5 le dernier jour. Cette dernière épreuve était particulièrement rude puisque l’arrivée, et donc le passage de relais, se faisait en plein milieu d’une bosse qui comprenait des passages à plus de 15% !

Malgré la difficulté du parcours et la fatigue accumulée après ces deux jours de stage, tous les coureurs ont joué le jeu et se sont donnés à fond. Pour féliciter l’état d’esprit des participants et leur montrer qu’on peut trouver du plaisir même lorsqu’on a mal aux jambes, le responsable du stage Ugo Clareton et les encadrants ont eux aussi joué le jeu en inversant les rôles : à leur tour de faire la course et aux jeunes de les encourager ! Dans les plus forts pourcentages de la pente, les cris d’encouragements de la vingtaine de jeunes présents pouvaient faire penser à l’ambiance d’un vrai cyclo-cross en Belgique ! De quoi clôturer ce stage sur une très bonne note ; et espérer que la saison de cyclo-cross puisse laisser l’occasion à tous ces jeunes de s’exprimer pleinement sous les couleurs de l’ECSEL, que ce soit en course ou à l’entrainement.  

Le mot d’Ugo Clareton:

« Bien que la situation sanitaire fut compliqué ces derniers temps, Patrick Billet et moi-même tenions à organiser ce stage de cyclo-cross pour nos jeunes. A quelques jours près celui-ci à pu être maintenu, heureusement. L’objectif de ce stage était de rendre le plus ludique possible la pratique du cyclo-cross, tout en développant les qualités physiques et surtout techniques de nos coureurs. C’était également l’occasion de faire découvrir un nouveau terrain de jeu : le parc de Montaud. Bien que ce parc puisse se montrer exigeant, le retour des jeunes à été très positif et laisse imaginer que d’autres entrainements et stages pourront se tenir à cet endroit. L’état d’esprit de tous les jeunes a été excellent ; c’était un réel plaisir de travailler avec eux et je les félicite pour toute l’envie et l’énergie qu’ils ont mis dans leurs pédales au cours de ces deux journées.

Je tiens à dire un grand merci aux deux encadrants qui ont permis la réalisation de ce stage dans les meilleures conditions : Francis Caillaud et Raphael Faugeron. Je tiens aussi à remercier Nicolas Davesnes et Thibaut Gagnaire qui ont partagé quelques coups de pédales avec les jeunes au cours de ces deux journées.

Ce stage fut une vraie réussite, et laisse entrevoir de belles choses pour l’avenir ; en espérant que les prochaines semaines et prochains mois nous permettent de pratiquer notre passion sans freins et sans peur d’éventuelles restrictions… Un grand bravo à tous les jeunes qui ont participé à ce stage, et à bientôt sur le vélo ! »

Suspension des activités de l’ECSEL

En respect des règles du confinement les entraînements sont annulés et le club est fermé au public.

Les éducateurs donnerons les consignes par mail à chaque catégories pour passer cette périodes et nous retrouver bientôt en pleine forme.

Championnat de France de l’Avenir

Les Championnats de France de l’Avenir ( de Cadets à Espoirs) se  sont déroulés à Gray en Haute Saône. Il s’agissait de la dernière compétition de la saison route pour l’ensemble des coureurs.

 Les épreuves chronométrées se disputaient le jeudi 22 octobre ,  les épreuves en ligne étaient dispatchées quant à elles du vendredi au dimanche.

Trois de nos Espoirs ont pris le départ du contre la montre, discipline très particulière tant par sa complexité que par son originalité de fournir un effort maximal en solitaire. Thomas Salvatori, Maxime Jarnet et Jacques Lebreton disputaient ici leur premier contre la montre en Championnat de France.

Longue de 31km, l’épreuve a été une belle découverte pour les trois Athlètes qui ont eu l’opportunité de se juger face à une belle adversité, ils pourront continuer de peaufiner cet exercice en vue des prochains  rendez-vous de contre-la-montre de la saison prochaine.

Le lendemain, l’ensemble des espoirs stéphanois engagés a pris le départ de la course en ligne pour se disputer  le titre sur route. Julien Flachon et Andy Montchamp participaient ici à leur premier championnat de France Espoirs.

 Chaque équipe  de Nationale 1 pouvait présenter cinq coureurs et les sélections régionales  entre six à huit coureurs, c’est donc un peloton de 190 unités qui s’élançai sous une pluie constante sur un circuit plat long de 14 kilomètres à parcourir 12 fois.

Après une première heure de course très rapide secouée par les attaques, Jacques Lebreton enchaîna les accélérations pour tenter de créer une échappée. Très actif également, Maxime Jarnet restait concentré pour ne pas se faire piéger par un éventuel trop gros groupe à l’avant. L’allure ne permettait cependant pas de pouvoir prendre de l’avance  avec une vitesse moyenne avoisinant les 46km/h tout au long de l’épreuve. Néanmoins l’équipe a persévéré, poursuivant  ses tentatives. 

C’est à trois tours de la fin que Jacques arrive avec 4 autres garçons à prendre un peu d’avance sur le reste du peloton encore bien compact. Après 30 kilomètres à l’avant, Jacques et ses quatre compagnons d’échappée sont rejoints par un groupe d’une dizaine de coureurs dont Maxime. 

C’est dans les deux derniers kilomètres que Maxime tentera sa chance prenant quelques  longueurs d’avance avec la hargne d’arborer la tunique bleue.

Malgré sa grande condition, le reste du groupe  et le peloton le reprirent  à 400m du final. C’est donc au sprint que la victoire s’est jouée et Jacques,  actif depuis de nombreux kilomètres,  terminera 13ème pour cette dernière course  2020. 

Chez les Cadettes, Mellie Chenel découvrait elle aussi son premier championnat de France le Samedi sous le maillot AURA. Prise rapidement dans une chute collective, elle ne parviendra pas à reprendre sa place dans le peloton principal et terminera 66ème. Mais c’est partie remise pour notre cadette 1er année. Cette sélection en équipe régional en appela nous l’espérons bien d’autres.

Clap de fin de saison

La fin de saison est proche pour les coureurs élites. En effet, les espoirs du club auront l’occasion de s’illustrer à Gray (70) au championnat de France de l’Avenir qui aura lieu ce Jeudi 22 pour le CLM et ce Vendredi 23 pour la course en ligne ,  avant de retrouver le reste de l’effectif  dimanche pour  le dernier rdv de la saison à Cusset, où se disputera le championnat championnat AURA pour la seconde année consécutive. 

Le week end dernier, l’équipe s’est rendue en Bretagne pour disputer  la 4ème et dernière manche de coupe de France, Nantes-Segré. C ‘est sur un parcours trop peu exigent et par une météo clémente  que le peloton a franchi la ligne en sprint massif. Siim Kiskonen, en forme en cette fin de saison termine 21ème. L’équipe termine  à la 13ème place du général sur 25 équipes labellisées en Nationale 1 sous ce nouveau format de Coupe de France.

Plusieurs coureurs ont  pu marquer des points grâce à un collectif homogène et soudé. Certains des coureurs ayant participer à ces manches sont issus de la formation stéphanoise depuis tout jeune comme Luc Dury, Léo Boileau ou encore Thibaut Gagnaire. 

Luc DURY

Le format de la Coupe de France 2021 sera identique à  cette année et c’est avec le Grand Prix de Saint Etienne organisé par l’ECSEL qu’elle débutera le 27 Mars. Le traditionnel parcours sera conservé mais il n’est pas impossible qu’une variante soit rajouter en fin de circuit en utilisant une des routes mis en avant par le Tour de France 2019 ou le Critérium du Dauphiné 2020 pour apporter du suspens avant l’arrivée devant le stade Geoffroy-Guichard. A suivre……

Grand Prix de StEtienne Loire

L’équipe Elite 2021 sera construite notamment autour de Jacques Lebreton, Léo Boileau et Louis Richard pour des profils de courses accidentés et de Siim Kiskonen pour les arrivées au sprint. De jeunes coureurs de l’effectif réserve seront intégrés et des renforts extérieurs sont également en cours.

Louis RICHARD

La volonté pour la saison prochaine sera de faire découvrir un nouvel horizon a l’Equipe en proposant des courses à l’étranger si les contraintes de déplacement le permettent.  L’équipe avait participé au Tour de Beauce au Canada et cella avait été très enrichissant.

Le Pôle Performance mis en place cette année sera renforcé. Vincent Terrier, entraîneur / directeur sportif et Marie Lafleur, médecin de l’équipe seront là pour optimiser leurs capacités et les accompagner vers le plus haut niveau.

Vincent TERRIER

Ils seront appuyé par l’expérience de Cyril Dessel également directeur sportif chez AG2R la Mondiale qui poursuivra son action en tant que conseiller technique et lien vers le monde professionnel.

Cyril DESSEL

Chp de France Nat1 et Paris-Tours UCI.

Galerie photos: https://photos.app.goo.gl/Skygk3kBT3KeoHbj9

Le dimanche 11 Octobre était une date importante pour le team National 1 avec deux gros rendez-vous. 

Une partie de l’effectifs était au départ de la célèbre classique UCI Paris-Tours-Espoirs organisée par ASO et la seconde partie à la Coupe de France  National 1 Arbent-Bourg-Arbent.

L’apprentissage a été difficile sur l’épreuve Espoirs. Réputée pour ses traditionnelles bordures et ses chemins blancs caillouteux et piégeux. La moitié de l’équipe a été victime de chutes sur cette course très nerveuse. Malgré tout, c’est avec implication que les coureurs se sont relevés et ont respecté les consignes  en étant bien placés à l’avant du peloton lors des principaux passages stratégiques. Les crevaisons à répétition les ont néanmoins privé de toute chance de résultats dans le final. Mais le principal était la confrontation avec les meilleurs espoirs mondiaux et les équipes réserve pro. C’est le meilleurs des apprentissage pour les années à venir.

Dans l’Ain, pour la Coupe de France, le profil de la course et la météo étaient bien différents. Plus de 3000m de dénivelé étaient à gravir par une température très automnale de 5, 8 degrés. La pluie s’est invitée à la mi-course pour corser le tout. L’ECSEL avait des ambitions au départ de cette 3ème manche. Classée 13ème au général, l’objectif était d’aller glaner un maximum de points.  

Les coureurs sont très vite rentrés dans le vif du sujet avec Louis Richard présent dans la grosse échappée. Il a même crânement tenté sa chance seul en tête dans la principale difficulté à 60km de l’arrivée. Cela lui a permis de disputer les Grands Prix de la montagne et de cumuler les points. Dans le groupe de tête, Louis chute à l’amorce de la dernière boucle à Arbent. Il s’est alors battu pour terminer l’épreuve dans les délais et remporte ainsi le classement du meilleur grimpeur. 

Bien placé tout au long de la course, Léo Boileau et Jacques Lebreton ont réussi à accrocher le groupe des favoris et terminent respectivement  11ème et 12ème dans les points. Sans une crevaison dans la boucle final Léo aurait pu espérer un top5, mais c’est partie remise.

A noter que sur 150 partants, seuls 41 concurrents ont franchi la ligne d’arrivée dont 5 Stéphanois, ce qui montre le sérieux de l’effectif. Au final, l’Équipe termine 4ème de cette manche et remonte à la 11ème place au général, à la porte du top 10 avant la dernière manche.   

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén