Équipe de Nationale 1 & École de Cyclisme excellence labellisée FFC

Catégorie : N1 Page 1 of 9

Made in Ecsel, made in Loire avec MACH 1:

En avant pour de nouvelles aventures sur notre « terre de vélo » avec ce nouveau partenariat ECSEL – MACH 1.

Après l’utilisation par l’équipe National 1 des vélos Stéphanois Brethil, le rapprochement avec le fabricant Ligérien Mach 1 est une continuité logique du Made in ECSEL, made in Saint-Etienne, made in Loire.

Au moment ou l’industrie du cyclisme tricolore est en plein renouveau nous sommes fiers, avec ces partenariats de porter les couleurs de notre ville et de perpétuer ainsi son histoire de capital du cycle.

Une première dotation de roues d’entrainements Mach 1 permettra a notre équipe Juniors (plus de 20 jeunes coureurs) de travailler sereinement pour briller sur les épreuves National et UCI qui sont au programme.

Mais, pour connaitre MACH1 de l’intérieur suivez nous avec François Joly (Sales and Marketing Manager) pour une visite de l’usine de MARCLOPT (42):

Proposer à des millions de cyclistes partout en Europe et dans le monde, des produits destinés à durer, légers et faciles à assembler, telle est la volonté de Mach1.

Implantée dans la région de Saint-Etienne, Mach1 est experte dans la conception et la fabrication de composants de cycle (jantes, rayons, écrous) depuis plus de 80 ans. La société est devenue l’un des principaux acteurs du cycle en France mais aussi à l’international, avec 80% de sa production exportés.

Mach1 a ainsi été moteur dans la diffusion et l’adoption de technologies comme Easy Tubeless Ready et Wide Angle System.

François Joly: « Mach1, industriel majeur du cycle, soutient l’ECSEL, le plus important club cycliste de Saint-Etienne. »

ECSEL – MACH1 – Rayons

La production de rayons est de 1.5 million par jour. Mach1 produit des rayons double ou simple rétreint, en finition cataphorèse ou oxydation, et en différentes largeurs et longueurs.

Les rayons arrivent en bobines de fil en inox, est ensuite coupé à la taille souhaitée, la tête ainsi que son angle sont formés.

ECSEL – MACH1 – Rayons

Les rayons produits finissent à l’emballage où ils sont préparés pour l’expédition.

ECSEL – MACH1 – Roues

Les jantes arrivent en barres et sont ensuite travaillées pour leur donner la forme d’un cercle.

Les jantes sont ensuite fermées grâce à deux techniques : jantes goupillées (deux goupilles en acier viennent fermer la jante) ou jantes manchonnées (insertion d’une pièce, le manchon, à l’intérieur de la jante).

ECSEL – MACH1 – Roues

La jante est ensuite percée et des œillets sont apposés au niveau des trous.

ECSEL – MACH1 – Roues

Dans cet atelier, des stickers ou des patchs sont posés (en fonction de la demande du client).

ECSEL – MACH1 – Roues

Chaque jante finit par l’atelier finitions et emballage, où elles sont vérifiées une dernière fois, nettoyées et conditionnées en ballots ou dans des cartons dans lesquels elles seront expédiées.

ECSEL – MACH1 – Roues

Mach1 dispose d’un espace de stockage de plus de 3000 m² d’où part la marchandise.

Guillaume Boutte (General Manager) – François Joly (Sales and Marketing Manager)- Léo Boileau (ECSEL coureur Nat1) – Maxime Larue (ECSEL Manager général) – Pierre Poizat (Brethil) – Jean-Pierre Flachon (ECSEL Partenariat) – Philippe Pradier (derrière l’objectif, Communication)

Une visite chez MACH 1 se termine forcement par une sortie vélo !!!!

Un Baltic Chain Tour fort en émotion

L’équipe était engagée la semaine dernière à la Baltic Chain Tour (20 au 22 aout), course UCI 2.2 disputée en Estonie et en Lettonie. Nous retrouvions au départ Luc Dury, Julien Flachon, Siim Kiskonen, Corentin Lesage, Denas Masiulis et Joosep Sankmann. Malgré une météo parfois capricieuse, nos coureurs se sont bien défendus face aux grands rouleurs des pays baltes et des pays du nord sur un parcours qui changent de nos habitudes.

L'équipe à la présentation du BCT
L’équipe à la présentation des équipes de la Baltic Chain Tour 2021

La première étape a été marquée par les bordures sous une pluie battante sur la première partie de course. Malheureusement, Julien malade, ne pourra finir dans les délais. Siim vient chercher une superbe 8eme place au sprint massif malgré avoir été gêné dans le dernier virage.

L’étape 2 était l’étape reine de l’épreuve. Les coureurs devaient à deux reprises effectuer une montée et une descente en chemin (6km x2). Luc et Siim vont réussir à se retrouver dans le bon groupe de 31 coureurs. Siim va être victime d’une crevaison à 23km de l’arrivée. Il va tout de même prendre la 9eme place de l’étape, une nouvelle fois au sprint massif. Un deuxième top 10 d’étape en autant de jours de courses.

Sur la dernière étape, disputée en Lettonie, nos coureurs ont dû faire face à une forte pluie. Malgré les efforts du peloton, un homme seul réussira à prendre l’ascendant sur les équipes de sprinters. Siim va prendre la 12eme place de l’épreuve mais surtout terminé à la 10eme place du Classement Général ! Une satisfaction pour notre coureur qui réalise un très bon tour, bien aidé par Luc, Denas, Joosep et Corentin.

René Mandri au milieu de nos coureurs et staff
L’ensemble de l’équipe accompagné de René Mandri

Outre l’aspect sportif, ce voyage en Estonie à permis à notre Staff de revoir des anciens coureurs passés par le club : René Mandri, Tanel Kangert, Mihkel Raim, Silver Maoma, Silver Schultz, Sander Maasing et Jonathan Rosenbrier. Des moments riches en émotion notamment pour Maxime Larue et Francis Rochedix.

L’ensemble des coureurs et le staff présent (Maxime, Francis, Oliver et Clément) remercient Rene Mandri et nos deux coureurs estoniens Siim Kiskonen et Joosep Sankmann pour leurs accueils durant l’ensemble du séjour !

Cette course était également la dernière course de Luc Dury avec l’équipe N1. En effet, à partir de septembre, Luc va partir à Grenade (en Espagne) pour réaliser ça dernière année d’ingénieur. Le club le remercie pour ce qu’il a apporté durant toutes ces années en tant que coureurs. Nous lui souhaitons le meilleur dans ses nouveaux projets.

Siim et Luc après la 2eme étape du BTC
Siim et Luc à l’arrivée de la deuxième étape

Tour de Savoie Mont-Blanc 2021

L’équipe Elite était présence sur cette édition 2021 du Tour de Savoie Mont-Blanc, course du calendrier internationale (UCI 2.2). De belles équipes étaient présentes avec les deux formations continentales professionnelles Androni Giocattoli – Sidermec et B&B Hotels p/b KTM ainsi que de belles équipes continentales. Le parcours prévu par l’organisateur s’annonçait difficile et la météo n’a pas rendu les choses plus faciles pour les participants. Voici notre sélection pour l’une des plus belles épreuves montagneuses d’Europe : Léo Boileau, Julien Flachon, Jacques Lebreton, Corentin Lesage, Damien Poncet, Louis Richard.

Sur le prologue, avec une météo capricieuse, Louis Richard vient prendre une belle 12eme place qui lui permet de bien commencer la semaine.

Sur l’étape 1, l’équipe n’a pas été épargnée par les chutes et Corentin Lesage va devoir poser pied à terre à cause de douleurs trop fortes… Louis Richard (9eme d’étape) et Jacques Lebreton (14eme) terminent dans un second groupe à 1 minute des leaders. Une belle étape pour eux qui leur permettent de faire un bon rapproché au général.

Louis Richard en action sur l’étape 1

L’étape 2 s’annonçait difficile avec une arrivée mythique au Col du Galibier (via le Col du Télégraphe). Louis aura été impérial sur cette journée et vient chercher une magnifique 6eme place. Ce qui lui permet de prendre la 4eme place du classement général. Jacques rentre à lui dans le top 15 de l’étape et du général.

Au départ de l’étape 3, à cause des douleurs de sa chute sur la première étape, Léo Boileau ne pourra prendre le départ. Julien Flachon va accompagner nos deux leaders toute la journée jusqu’à la dernière montée finale. A l’arrivée, l’objectif est rempli, Louis reste 4eme du classement général malgré la pluie qui s’est invité sur les 30 dernières minutes de la course.

Louis Richard au départ du TSMB 2021
Louis Richard devant les journalistes du Tour de Savoie Mont-blanc 2021

Etape 4, l’étape reine de ce Tour 2021 avec le Col du Sapey, le Col de la Confrérie, le Col du Mollard, le Col de la Croix de Fer puis la montée finale sur la Toussuire au programme… Damien, malade, ne prendra pas le départ. Louis va une nouvelle fois nous montrer ses qualités de grimpeur en prenant la 9eme place de l’étape et surtout terminé 7eme du classement général, derrière des coureurs professionnels. Une très belle performance pour notre coureur qui continue d’enchainer les bons résultats cette saison. Jacques va terminer dans le top 20 du classement général et Julien, après avoir bien travaillé pour ces leaders, va vaillamment terminer l’épreuve.

Retrouver la réaction de Louis Richard :

« Le Tour Savoie Mont Blanc est un bon test en montagne face aux équipes professionnelles. Dans ce contexte, ma 7e place au classement général est encourageante. C’est une nouvelle performance de référence pour moi à ce niveau. J’ai pu accompagner les meilleurs et me montrer régulier sur les 5 jours de course.

Je remercie le staff qui nous a mis dans les meilleures conditions possibles pour cette semaine de course. L’équipe est restée soudée en dépit de la malchance et des chutes. Julien, pour sa 1ere expérience à ce niveau, a été d’une aide précieuse. Il nous a permis avec Jacques d’aborder le final des étapes dans de bonnes conditions. »

Bravo à l’ensemble de nos coureurs mais aussi à notre staff qui a accompagné nos athlètes sur les 5 jours d’épreuves : Corentin, Nathanael, Adrien, Rayan, Lucie et Clément.

Un beau Tour du Beaujolais pour Louis Richard

Ce week-end du 12 et 12 juin, 5 de nos coureurs étaient présent au Tour du Beaujolais. En plus des parcours proposés exigeant, notre équipe a dû faire face aux premières fortes chaleurs de l’année.

Lors de la première étape, malgré la chute de Léo Boileau, nos coureurs ont réalisé une très belle performance avec la deuxième place de Louis Richard, après avoir été présent dans tous les bons coups, ainsi que la 7eme place de Jacques Lebreton. La deuxième étape, dimanche matin, fut rapide et nos coureurs ont pu garder leurs places au classement Général. Lors de la troisième étape, Louis fut victime d’une crevaison dans les 20 derniers kilomètres qui vont l’empêcher de se battre pour la victoire finale.

Jacques Lebreton ECSEL

Finalement, Louis vient prendre une belle 4eme place au Classement Général et Jacques la 8eme place.

Retrouver les réactions de Louis :

« J’étais en reprise sur ce Tour du Beaujolais. Je venais avant tout pour faire des efforts et me tester. La 1ere étape a été décousue et j’ai su profiter des bonnes sensations du jour pour faire la course. Ma 2e place à l’arrivée et le déroulé général de la course sont rassurants quant à mon niveau de forme. Lou endosse les maillots du Combiné et des Points chaud.

Dimanche, j’ai eu moins de réussite. Je crève juste après le passage du dernier grimpeur. A cause des barrages, le dépannage a pris du temps. Bien aidé par Léo, j’ai pu rentrer sur le groupe maillot jaune. Mais l’enchaînement des efforts et ce contre-temps ne m’ont pas permis de réaliser la fin de course que j’espérais. Je vais participer cette semaine au Championnat de France contre-la-montre et en ligne.« 

Louis Richard avec le maillot du combiné ECSEL

Retrouver les réactions de Léo :

« Après plusieurs kilomètres très rapides, je me retrouve dans le premier peloton d’une quarantaine de coureurs. Malheureusement, dans une descente, une plaque de gasoil va mettre plusieurs gars au sol, dont moi.

Leo Boileau ECSEL

Je repars dans le groupe malheureusement un problème sur mon vélo m’empêchait de freiner correctement dans les descentes. L’objectif était donc de terminer l’étape sans prendre de risque pour les deux étapes du dimanche.

Leo Boileau ECSEL

Le dimanche matin, je n’avais pas de super sensation. J’ai essayé de suivre quelques coups, sans réussite mais l’objectif était de garder la 2eme place au général de Louis.

La dernière étape était difficile. Je réussis à prendre l’échappée d’environ 20 coureurs. Les sensations étaient bonnes et les hommes forts du peloton rentrent sur notre groupe dont Jacques et Louis. En arrivant sur le circuit final, Louis crève dans une descente. Je m’arrête pour l’aider à rentrer sur le premier groupe. Je roule pour limiter la casse avec les favoris du général.

Leo Boileau ECSEL

Les jambes étaient vraiment bonnes, ce qui m’a permis d’aider au mieux Louis. Place maintenant au Championnat de France et à la deuxième manche de CDF, le Tour du Saône et Loire.« 

Nous retrouverons nos coureurs sur les différents championnats Nationaux dès ce week-end : France / Estonie / Lituanie.

Jacques en EDF

Made in Saint-Etienne : L’ECSEL forme des coureurs internationaux

Le savoir-faire de la structure et du pôle performance à permit à 4 de nos athlètes ont été sélectionné pour représenter leurs pays sur différentes épreuves internationales.

Tout d’abord, deux coureurs Espoirs avaient rendez-vous avec les deux premières manches de la Coupe des Nations des moins de 23 ans : L’Orlen Nations Grand Prix en Pologne et la Course de la Paix Grand Prix Jeseniky en République Tchèque.

Jacques Lebreton (Equipe de France) et Joosep Sankmann ont eu l’occasion de courir avec les meilleurs espoirs mondiaux actuelles. Ce fut une expérience enrichissante et formatrice pour eux.
Une expérience fructueuse pour Jacques avec la 6eme place de l’étape reine en République Tchèque ainsi que la 7eme place du Classement Général.

Voici les propos de Jacques après cette période avec la sélection Française :

« Ce furent 11 excellents jours ! L’ambiance dans le groupe était top. Je connaissais déjà des membres du staff et certains coureurs grâce à des stages que nous avions réalisé en hiver.

Lors de la Coupe en Pologne, la course n’a pas été super en résultat pure. En effet, les profils des étapes n’étaient pas vraiment avantageux pour nous mais ce fut l’occasion d’apprendre à frotter avec des coureurs des sélections nordiques et de l’Est.

Sur la Course de la Paix en République Tchèque, j’y venais avec un objectif plus claire : celui de bien figurer sur l’étape 2. Cette 6eme place de la deuxième étape et la 7eme place du Général sont très positive. Je n’avais jamais réalisé de performance à ce niveau-là. Cela va me permettre d’aborder les prochaines courses plus sereinement. Le mois de Juin avec l’ECSEL va être important avec le Tour du Beaujolais, le Championnat de France Amateur, la Coupe de France N1 puis le Tour du Pays Roannais. »

Jacques Lebreton et Joosep Sankmann en République Tchèque ECSEL

Nous retrouvions également deux autres athlètes sélectionnés pour le Tour of Estonia (UCI 2.1) : Siim Kiskonen (Equipe d’Estonie) et Denas Masiulis (Equipe de Lituanie).

Cette course fut un bon moyen pour nous coureur d’affronter des athlètes professionnels. Malgré l’absence de résultat visible au classement, nos coureurs ont pu prendre de l’expérience et surtout se préparer pour les championnats nationaux qui arrivent dès ce week-end, le 12 et 13 juin et qui se poursuivront jusqu’au 20 juin.

Les mots de Siim après cette belle expérience :

 » Obtenir une sélection pour mon Tour Nationale c’était vraiment important pour moi car je n’avais jamais eu l’occasion d’y participer. Ce Tour d’Estonie était une très bonne expérience. Le premier jour, mon objectif était d’aller dans l’échappé. Malheureusement, cela ne s’est pas produit. Dans le final, j’ai eu une petite chute ce qui m’a empêché de bien figurer au classement de l’étape.

Pour le deuxième jour de course, l’objectif de l’équipe était de contrôler la course. En effet, nous avions le maillot de leader à défendre. Dans la seconde partie de course, j’ai dû rouler en tête du peloton pour contrôler l’écart avec l’échappé. C’était mon travail. Ce fut un réel plaisir d’aider mes coéquipiers surtout quand la victoire est au bout. C’était incroyable d’être dans la même équipe que des coureurs du WorldTour. « 

 Siim en selection national
Siim Kiskonen au Tour of Estonia ECSEL
Denas en selection Nationale
Denas Masiulis au Tour d’Estonie ECSEL

Le club est fier d’accompagner ces athlètes toute la saison dans l’objectif de le faire progresser et surtout d’accéder à l’échelon supérieur.

Ces sélections en équipes Nationals sont la valorisation du savoir faire de l’ECSEL et une reconnaissance à l’international de son pole performance Made in St Etienne Made in Loire. Nos coureurs nous reviennent enrichis de ces expériences et font progressés le groupe.

Page 1 of 9

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén