A la rencontre de… Denas MASIULIS

Nous continuons cette série avec la rencontre de Denas Masiulis, jeune espoir du cyclisme Lithuanien. Grâce à ses qualités de pistard, Denas est un très bon rouleur. Découvrez l’interview de présentation de notre nouvel élément.

Bonjour Denas, peux-tu nous parler de ton parcours sportif ?

Ma carrière de cycliste a débuté à l’âge de 10 ans. J’ai remarqué que je pouvais rouler plus vite que n’importe lequel de mes amis. J’ai donc demandé à mes parents s’il existait une sorte de sport avec des vélos et ils m’ont emmené à l’entraîneur local où tout a commencé. Les cinq premières années ont été très difficiles, mais ensuite j’ai commencé à faire des résultats, en remportant des courses locales pour les moins de 17 ans et en participant au Festival olympique de la jeunesse européenne en 2015 à Tbilissi, en Géorgie. J’ai remporté plusieurs titres nationaux sur route et sur piste. En junior, j’ai gagné une étape dans une course UCI (2.1), et la 3e place au Général, c’était une grande réussite pour moi. En première année espoir, j’ai été blessé et j’ai manqué presque toute la saison, il était difficile de revenir l’année suivante, et 2020 a été presque « annulé » à cause de la pandémie, avec presque aucune course.

Comment as-tu été en contact avec le club et pourquoi avoir fait le choix de la France ?

Grâce au relation historique entre l’ECSEL, l’Estonie et la Lituanie, j’ai eu la chance de pouvoir nouer des contacts facilement avec Maxime LARUE. Je lui en suis vraiment reconnaissant de m’avoir donné cette opportunité.
Pourquoi la France ? Parce que pour moi, c’est le pays du cyclisme et c’est là où il faut courir.

Comment se passe ta préparation hivernale ?

La préparation hivernale se passe bien, je travaille sur mes points faibles et je me prépare pour la saison. J’aime faire du VTT dans la neige, puis faire des exercices de PPG à domicile.
Malheureusement, avec la météo difficile, il m’a été difficile de sortir le vélo, j’ai donc fait une bonne partie de l’hiver sur le home-trainer avant de rejoindre l’équipe pour le stage en Espagne.
Ensuite, j’ai passé un mois en Espagne avec l’équipe nationale lituanienne encadré par l’ancien cycliste professionnel Gediminas BAGDONAS.

Peux-tu nous décrire ton plat lithuanien préféré ?

Mon plat lituanien préféré est le žemaičių blynai – c’est comme des crêpes avec de la viande à l’intérieur.

Quels vont être tes ambitions pour la saison 2021 ?

Mon ambition pour 2021 est de m’améliorer autant que possible, de rouler du mieux que je peux, et bien sûr mon rêve est de devenir un jour un cycliste professionnel.

Nous te souhaitons la bienvenue à Saint-Etienne !