Équipe de Nationale 1 & École de Cyclisme excellence labellisée FFC

Catégorie : formation Page 4 of 7

Equipe junior 2018 : 100% made in ECSEL

 

L’équipe Junior 2018 de l’ECSEL est composé de :

CAILLAUD Francis J2
CHALAYE Loic J1
CHENEL Quentin J1
DAVOINE Arthur J2
FLACHON Julien J2
GAILLARD Timothée J1
GIL Mattias J1
GRANOTTIER Arsène J1
KIZIRIAN Loris J2
MONTCHAMP Andy J1
VASSAL Pierre Antoine J1

Parent référent: FLACHON Jean-Pierre

C’est un groupe intégralement formé au club qui va donc représenter l’équipe junior de l’ECSEL en 2018. Aucune recrue n’est venu renforcé le groupe et chaque coureur était déjà licencié l’an dernier avec le maillot stéphanois. C’est une récompense pour le travail de formation mis en place dès le plus jeune âge, de l’implication des éducateurs et de Matthieu RIVORY en tête de liste. Ce dernier évoque les ambitions qui vont nourrir le groupe pour la prochaine saison : « L’objectif est que chacun puisse progresser individuellement et  que le groupe parvienne à « s’amuser » collectivement, les performances viendront d’elles-mêmes ». Les jeunes seront dans la continuité du travail mis en place par le club depuis les rangs cadets et à déjà emmener certains juniors sur des courses relevées l’an dernier (et notamment le régional Tour Loire-Pilat)

Les forces du collectif pour 2018 vont repose sur la diversité des styles et l’ambiance de l’équipe : « Il y a une vraie richesse dans cette équipe, avec plusieurs profils différents, des coureurs différents qui ont tous leurs qualités. Cette diversité offre donc possibilité de briller sur tous les terrains. Il n’y a pas de leader attitré, aucun coureur n’a un « gros palmarès » mais, au contraire, le groupe est homogène qui se connait, qui travaille ensemble, qui partage depuis longtemps. Il y a une excellente atmosphère, les coureurs s’entendent bien ».

Côté équipement, les jeunes juniors seront équipés de la nouvelle tenue POLI, comme leurs aînés. Avec pour Arthur DAVOINE son maillot personnalisé de  Champion Auvergne-Rhône-Alpes.

Retour de maître Xavier, garant de l’ADN ECSEL

L’entrainement de la catégorie minime est désormais assurée par un ancien de la maison, tout juste retirer de l’équipe DN1, Xavier BRUN. Il encadrera l’entrainement du mercredi après-midi et aura pour objectif d’enrichir les compétences de maîtrise du vélo et de transmettre le plaisir de la compétition et de la pratique du cyclisme en club. Les qualités de Xavier ont été unanimement reconnues pour lui confier ce rôle de formation, cher aux valeurs du club.

En plus de son diplôme d’Etat d’Educateur de Cyclisme, Xavier a longtemps travaillé dans l’encadrement et l’éducation sportive puisqu’il a été entraîneur du Pôle et éducateur dans les écoles de la région depuis près de 10 ans. Il s’est récemment professionnaliser en ce sens pour dispenser ses connaissances dans le domaine dans le cadre d’interventions scolaires.

Il va pouvoir, en travaillant auprès des futurs représentants du club, transmettre les valeurs qu’il a défendu pendant plus de 10 années en première catégorie au sein de l’ECSEL. Si le coureur a toujours été un modèle de combativité et d’intégrité, nul doute que l’éducateur ne sera qu’aussi exemplaire.

Patrick BILLET, Matthieu RIVORY restent les responsables de la formation dans leur globalité et sont une autre garantie de la qualité des valeurs transmises au sein de l’EC Saint-Etienne, et cela dès le plus jeune âge.

Welcome back Xavier, tu n’auras pas quitté l’ECSEL bien longtemps finalement !

Ugo CLARETON, l’amoureux de Méons

S’il n’y avait qu’une seule belle histoire à raconter sur le cyclocross de Méons, ce serait sans aucun doute celle d’Ugo CLARETON. Peu sont ceux qui peuvent se vanter d’avoir couru autant de fois le mythique cyclocross stéphanois. Depuis l’école de vélo jusqu’à la catégorie senior, des plus petites catégories jusqu’à l’intégration dans l’équipe DN1, le pur produit du club a connu pas moins de 11 éditions : « Cette année je participerais pour la 11ème fois au cyclo-cross de Méons. Ma première participation remonte en 2005, à l’âge de 7 ans, j’étais alors en poussins 2. Je n’ai loupé que deux éditions, (en minime 1 et cadet 1) à cause de blessures. J’ai remporté 4 fois l’épreuve notamment et terminé plusieurs fois sur le podium ».

Des podiums, il en a de nombreux à son compteur : « J’ai pas mal de bons souvenirs sur ce cyclo-cross. Naturellement les premiers bons moments qui me viennent à l’esprit sont les différentes victoires que j’ai pu obtenir. Toutes ont une histoire. Je l’ai remporté chez les poussins dès ma première participation, mais aussi deux ans plus tard. Plus tard j’ai également franchis la ligne d’arrivée main dans la main avec Tristan Montchamp qui est un aussi « enfant du pays » puisqu’il est originaire de St Christo. Cette image me reste en tête car il faut savoir qu’à l’époque, même si nous avions une bonne entente, nous vivions une vraie rivalité sur les courses. Et le fait que nous portions le même maillot ne changeais pas grand chose, à cet âge là, encore plus en cyclo-cross il n’y a pas de course d’équipe. Mais ce jour là, où nous jouions à domicile, je crois qu’on avait fait quelque chose de beau. L’image était belle de voir deux jeunes coureurs de l’ECSEL terminer ensemble sur le cyclo-cross de Méons en vainqueurs. Aujourd’hui encore on m’en reparle ».

Outre les victoires, c’est aussi l’ambiance qui lui tient à cœur : « Performance à part, j’ai souvenir, dans mes jeunes années, que certains coureurs de l’ECSEL se déguisaient en père Noël durant la course et, musette autour du cou, distribuaient des papillotes aux spectateurs tout au long de la course (si cela peut donner des idées à certain pour cette année !). Cela correspond, je trouve, tout à fait à l’image du club : familiale, mais aussi ambitieux et axé sur la performance. Car au même moment, des coureurs comme Guillaume PERROT ou Thibault TABOURY jouaient la victoire ».

Les valeurs du club, justement, sont mises en lumière durant cette longue journée d’hiver où toutes les catégories, de l’école de vélo aux élites, se retrouvent pour affronter les allées du Parc des Sports. C’est aussi la fierté de l’EC Saint-Etienne, de pouvoir tirer le meilleur de ses compétiteurs dans les plus hautes catégories parce que ces derniers ont été formé dans ses rangs grâce au travail de tous ces éducateurs et des bénévoles investis.

Après tant de participation, il y a forcément de la lassitude ? Pas pour Ugo, qui est toujours aussi motivé : « Méons a toujours représenté une course importante à mes yeux. Je suis licencié depuis 2005 au club, il s’agit d’une organisation du club,  où le niveau est relevé et le fait de courir à domicile provoque forcement un petit supplément de « pression » lorsqu’on joue les première place. Cette victoire a de la valeur. Pour faire un parallèle sur la route, c’est exactement la même chose que si un coureur de l’ECSEL remporte le GPSE. Un coureur d’un autre club sera heureux de gagner ce cross, mais pour le coureur local, cela aura une saveur toute particulière. Encore une fois, ce qui fait cela c’est que ce cross est reconnu, chaque années un gros plateau de coureurs est présent sur la ligne de départ, et ce même chez les jeunes. Pour coroner l’état de motivation, je suis aussi coureur du Pôle, et tout le monde sait que Méons est « le championnat du Monde du pôle » puisque c’est aussi notre terrain d’entrainement ».

Longtemps spécialiste du cyclocross, Ugo a écumé les cyclocross locaux et nationaux mais garde toujours son cyclocross stéphanois comme référence : « le circuit exploite, je trouve, au mieux le parc des sports de Méons et est très intéressant. Le fait que l’arrivée se fasse sur le vélodrome donne un cachet supplémentaire à l’organisation. Quelque chose de différent, d’atypique même, qu’on ne retrouve qu’à Méons ». Outre le parcours, c’est aussi l’ambiance typique qui fait le charme de ce tracé « C’est assurément l’un des cyclo-cross où il y le plus de public. Parole de crossman. Et puis il n’y a qu’à voir le nombre de participants et le plateau au départ des différentes catégories pour comprendre que cette épreuve est considérée de manière positive, le fait que certains coureurs professionnels ou pensionnaires de l’équipe de France prennent le départ contribue à faire de ce cyclo-cross une vraie belle organisation, pas uniquement pour les stéphanois et les membres du Pôle ».

 

Après toutes ces histoires, que reste-t-il à découvrir pour les années à venir ? Les ambitions du jeune formé à l’ECSEL sont simples : « Ce serait de pouvoir y participer encore longtemps, le plus longtemps possible. Chaque année en tout cas c’est LE cyclo-cross que je coche dans mon calendrier afin de le disputer. Je viens pour me donner à bloc, faire honneur aux couleurs du club et terminer en ayant tout donné ».

 

Succès total pour l’ECSEL sur le championnat régional

 

Le succès de Sandy DUJARDIN chez les élites a couronné de succès le club de Saint-Etienne, seul club à avoir aligné des coureurs dans toutes les catégories, des écoles de vélo jusqu’au seniors.

Belles participations des écoles de vélo

Samedi, veille des épreuves majeures, ce sont les jeunes qui étaient conviés à se confronter à l’exigent circuit. Patrick BILLET, responsable de la formation des jeunes cyclistes de l’ECSEL fait le bilan : « Le circuit était vraiment très difficile ! Du gros dévers en montée, en descente et des raidards ici et là ! Les jeunes se sont bien comportés en général. Plusieurs bonnes performances sont à noter puisque Mélie a sortie une très belle 4eme place en minimes filles. En Benjamin, Quentin FORISSIER a fait une jolie course dans les 6 premiers. Bref, une belle expérience sur un circuit régional corsé et fréquenté pour tout nos poulains de l’école de cyclisme ».

Cadets et juniors présents

Des cadets aux juniors, nombreux sont ceux qui ont fait le déplacement le dimanche matin. Eliot PONCHON termine 11e en cadet et Andy MONTCHAMP idem chez les juniors. L’ECSEL était l’un des clubs les plus représenté des épreuves du dimanche.

Les espoirs et les seniors en préparation

Plusieurs coureurs de l’équipe DN1 et de la réserve ont été présents au départ pour peaufiner leur préparation, seul Sandy étant un véritable spécialiste. Ce fut aussi l’occasion de voir les recrues sous leurs nouvelles couleurs, comme Maxime JARNET, Florian DUMOURIER ou Arnaud BOUDRAS qui honorait leurs nouvelles tuniques. Si les performances n’étaient pas toutes satisfaisantes, nul doute que tous ont eu l’occasion de travailler leur condition physique, à un mois du premier stage hivernal sur route.

Si le succès de Sandy DUJARDIN « chez les grands » a monopolisé le bilan général de ce championnat régional 2017, c’est tout le club de l’ECSEL qui sort grand vainqueur de ce beau weekend de cyclisme.

L’album photo de la journée est à retrouver ici (cliquez sur le lien).

Cyclocross heureux, de Bogense à Savigneux

© Coline BRIQUET

Sandy DUJARDIN 3e français au Danemark

Notre espoir Sandy DUJARDIN, sous les couleurs de la sélection tricolore, a pris une bonne 14e place ce dimanche à l’occasion de la manche de coupe du monde qui s’est disputée à Bogense au Danemark. Sur un circuit physique avec pas mal de boue, Sandy termine 3e meilleur français derrière le breton Antoine BENOIST 6e et Joshua DUBAU 10e. Malgré cette belle performance, il n’a pas été retenu pour la prochaine manche qui se disputera à Zeven en Allemagne le 26 novembre, où l’équipe de France n’enverra que trois sélectionnés, sans Sandy donc.

 

Et pendant ce temps là à Savigneux

©Marie Coiffet

On a beaucoup vu à l’oeuvre les maillots de l’ECSEL, et ce à tous les niveaux. En pupilles victoire d’Héloïse TARDY et 3e place pour Mélian PONCHON. En bejamins, victoire de Marie GIRON qui termine 9e du scratch en devançant pas moins de 16 masculins, 3e place de Lou VALOUR et 2e place de Mathis POULARD battu au sprint. En minimes pas de podium en masculins, mais 2e place pour Méllie CHENEL en féminines. En cadets,les 6e, 7e et 8e places ont été disputées par le trio Eliote PONCHON, Robin POULARD et Pierre PERRODIN. En juniors, cavalier seul d’Andy MONTCHAMP (qui signe à cette occasion sa deuxième victoire en deux weekends) et 3e place pour Francis CAILLAUD. En seniors, nouvelle victoire stéphanoise grâce à Ugo CLARETON qui est s’est détaché dans le dernier tour. Pour une reprise, difficile de mieux faire. Mais il ne fut pas le seul stéphanois à se mettre en évidence. Guillaume ROUSSET a cru pouvoir décrocher la 4e place, mais une chute dans le dernier tour l’a fait reculer à la 8e place au final. Son équipier Alexis RELIAUD a profité de l’aubaine pour décrocher la 5e place. Olivier PERROT,11e, manque le top 10 pour quelques secondes, la faute à une chute lui aussi dans le dernier tour. Thibaut GAGNAIRE, également en face de reprise, termine juste derrière Olivier. En revanche ce fut un peu plus compliqué pour Florian DUMOURIER qui étrennait nos couleurs à cette occasion. Dès le premier tour il était victime d’une chute au passage des planches, avant qu’un ennui mécanique le contraigne à l’abandon un peu plus tard.

L’assemblée générale du club

Moment annuel incontournable et obligatoire dans la vie d’un club, notre assemblée générale aura lieu ce vendredi 24 novembre à partir de 19h00 au CNAM, 24 rue Robinson à Saint-Etienne dans le quartier de Montplaisir.

Page 4 of 7

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén