Équipe de Nationale 1 & École de Cyclisme excellence labellisée FFC

Mois : avril 2019

Le TNJP c’est ce weekend !!

Ce weekend 27 et 28 avril a lieu l’incontournable Trophée National des Jeunes sur Piste (TNJP). Cet événement se passe dans le parc de Méons et les épreuves s’effectuent tantôt sur le vélodrome Roger Rivière, tantôt sur la Piste Claudius Pitiot.

Le TNJP accueillera près de 350 coureurs parmi les 20 équipes engagées dont 70 filles. ces équipes viennent de toute la France (Ile de France, Jura, Bas Rhin, Haute Garonne…) pour participer à cette manifestation unique ! Patrick BILLET le fondateur et le superviseur de l’événement avait à cœur de créer une épreuve dédiée spécialement à l’école de cyclisme il y a maintenant 12 ans :

« A l’époque lorsque j’allais voir mon fils, je trouvais dommage qu’il n’existe pas ou très peu de compétition exclusivement dédiée aux plus jeunes. C’est pourquoi lorsque j’ai pris en charge l’école de cyclisme de l’ECSEL, j’ai voulu organiser une épreuve rien que pour eux. Le TNJP est né et a comme particularité de s’effectuer sur la piste qui est selon moi une très bonne école pour apprendre à courir sur route. »

Nous sommes maintenant loin des 74 participants de 2008, et chaque année le TNJP intéresse de plus en plus d’équipes. Patrick a la volonté que ces deux jours soient une fête du vélo pour les jeunes, les encadrants et les bénévoles mais qu’il règne, avant tout, un esprit de compétition pour que les coureurs donnent le meilleur d’eux-mêmes lors des épreuves.

Le TNJP évolue d’année en année et propose aujourd’hui sept épreuves comme le keirin, la vitesse ou la poursuite par équipe. Ces courses atypiques permettent aux jeunes de découvrir des épreuves souvent méconnues. Le TNJP se veut donc d’être un moyen de former les jeunes pour qu’ils puissent voir le cyclisme sous un autre aspect. L’innovation permanente au fils des années permet au Trophée des Jeunes d’être de plus en plus attractif !!

Ces deux jours de vélo ont la notoriété d’avoir une organisation irréprochable ! D’abord par le côté sportif où les jeunes ont droit à des moyens professionnels avec, entre autres, la présence de la photo finish et de transpondeurs qui permettent d’avoir des classements très précis.

Mais l’organisation passe aussi par la logistique, avec l’obligation de loger les équipes, de faire à manger à plus de 450 couverts et par l’organisation des épreuves ! Jusqu’ici, Patrick n’a eu que des félicitations !

Au terme du weekend, un classement général par équipe est effectué et l’équipe avec le plus de points remporte le challenge ! En douze années, le TNJP a vu passer des grands champions comme Rayan HELAL champion du monde Junior sur piste et avec déjà un beau palmarès chez les Elite (plusieurs podium en Coupe du Monde), Marion BORRAS présente en équipe de France sur piste,  ou plus récemment Pierre GAUTHERAT vainqueur de manches de Coupe de France Cadets.

C’est donc une épreuve très relevée avec un grand niveau nationale qui attend les coureurs ce weekend ! Est-ce que l’ECSEL arrivera à être une douzième fois sur le podium ??

 

 

Les courses du weekend !

Tour Saône-et-Loire (Elite Nationale)

Le weekend dernier avait lieu le Tour de Saône-et-Loire du vendredi 19 au dimanche 21 avril. Une équipe composée de Léo BOILEAU, Ugo CLARETON, Jacques LEBRETON, Jaakko HANNINEN et Louis RICHARD a pris le départ de l’épreuve.

Le premier jour, c’est un CLM par équipe qui attendait nos coureurs. Sur une distance de 25 kilomètres entre Cousance et Beaurepaire-en-Bresse l’équipe a effectué un très bon chrono qui les place à la 8ème place au classement général par équipe et à 50 secondes des vainqueurs du CC Nogent-sur-Oise .

Le lendemain une étape très éprouvante était annoncée avec de nombreuses montées tout au long du parcours. Au terme d’une course à rebondissements, Jacques et Jaakko n’ont pu suivre le rythme de Jérémy CABOT (SCO Dijon) et Aurélien DOLEATTO (BAC) mais finissent respectivement 6ème et 11ème dans le groupe de poursuivant. Grâce à ce résultat, Jacques remonte à la 14ème place au classement général et Jaakko à la 15ème.

Pour la dernière étape, c’est encore un parcours exigeant long de 154 kilomètres qui était prévu pour l’effectif. Léo BOILEAU très en forme réussit à prendre la bonne échappée du jour et termine à une belle 6ème place ! Jaakko à contre temps termine 16ème à 1’35 du vainqueur de l’étape.

Au classement général, notre finlandais finit 13ème à 2’24 de Romain BACON, lauréat de l’épreuve. Léo finira quant à lui, 20ème. Au classement par équipe, l’ECSEL finit à une honorable 7ème place.

Boucle du Pays du Tronçais (Toutes catégories)

Le samedi, un autre front de l’équipe DN1 était présente sur la Boucle du Pays du Tronçais. Thibaut GAGNAIRE, Sandy DUJARDIN, Florian DUMOURIER, Maxime JARNET et Alexis RELIAUD ont pris le départ de cette épreuve toutes catégories de 127 kilomètres. Après une très belle course d’équipe, nos coureurs manquent de peu d’accrocher les roues du vainqueur Corentin VILLE (Issoire Cyclisme Compétition). Au final Thibaut termine 12ème à 11 secondes de la tête et Sandy 14ème dans le même temps. Le reste de l’équipe se retrouve un peu plus loin dans le classement (Florian 28ème, Maxime 34ème et Alexis 40ème).

Grand Prix de Vougy (Elite Nationale)

Une bonne partie de l’équipe s’est donnée rendez-vous en ce lundi de Paques pour participer à la 91ème édition du Grand Prix de Vougy, classique du calendrier amateur.

Sur un parcours très difficile, avec notamment la fameuse montée de Parras, l’équipe avait à cœur de bien faire. Malheureusement un groupe d’une dizaine de coureurs se détacha du peloton sans un stéphanois dedans. C’est alors qu’à 100 kilomètres de l’arrivée un groupe de contre sort avec Jaakko HANNINEN, Florian DUMOURIER et Sandy DUJARDIN. Celui-ci pointera tout le long de la course à 1 minutes/1 minute 30 du groupe de tête.

Dans les derniers tours, Sandy et Florian se mettent à la planche pour mettre sur orbite Jaakko dans la difficulté du parcours. Celui-ci attaqua pour revenir jusqu’à 30 secondes de la tête ! Mais il ne parviendra pas à faire la jonction et termine à la 8ème place.

Prix du Pays Roannais (2.3.J)

Dimanche notre équipe espoirs et juniors a participé au Prix du Pays Roannais à Vougy. L’équipe a été très active tout au long de la course et a tenté en vain de sortir du peloton. Arnaud est passé à deux doigts de la victoire en se faisant reprendre à 300 mètres de la ligne alors qu’il était seul en tête. A l’arrivée, Francis CAILLAUD termine 5ème, Julien FLACHON 14ème, Andy MONTCHAMP 16ème, Arnaud 38ème, Alexandre SURIEUX 50ème, Guillaume ROUSSET 51ème et Quentin CHENEL 57ème.

Prix des Cornards (2.3.J)

Arnaud BOUDRAS a eu la volonté de recourir le lendemain au Prix des Cornards à Beaumond. Dans l’avant dernier tour il réussit à rentrer sur les six coureurs de devant mais n’arrive pas à bien se placer pour le sprint final. Il termine à la 3ème place.

La victoire n’est pas loin Arnaud !!

L’ECSEL a joué les premiers rôles ce weekend.

Tour du Charollais

Samedi dernier avait lieu le Tour du Charollais, Elite nationale de 151 kilomètres. L’équipe venue en nombre avait de nombreuses cartes à jouer pour gagner la course.
Dès les premiers kilomètres, une grosse échappée d’une douzaine de coureurs se forme avec en son sein Thibaut GAGNAIRE. Les fuyards s’entendant bien feront la majorité de la course devant. Thibaut en profite pour faire les GPM. Pari réussi car celui-ci remporte le classement des GPM !! Il donne sa tactique :

« On est parti dès les premiers kilomètres avec une vingtaine de gars. Tout de suite nous avons bien collaboré et sept coureurs ont rapidement pété. Pour moi les jambes allaient super bien et j’étais content d’avoir réussi à prendre une échappée car depuis le début de saison j’essayais et ça ne marchait pas vraiment… Au briefing Nicolas MOULARD m’avait dit de jouer les GPM, je les ai fait et je gagne le classement !! En rentrant sur le circuit final, le groupe des costauds nous ont récupéré. J’ai pété dans les premières difficultés du final mais je suis content d’avoir passé la journée à l’avant !! »

En effet, un groupe composé notamment de Jacques LEBRETON est rentré sur l’avant. Plus la course avançait et plus il y avait des attaques dans le groupe de tête. Jacques arrive à se retrouver devant avec sept autres coureurs dans le final. Le dernier kilomètre s’est fait à la pédale et il termine au pied du podium !
Jacques donne ses impressions :

« J’ai pendant une trentaine de bornes essayé de suivre les contres pour rentrer sur le groupe de Thibaut car les consignes étaient d’avoir au moins un ou deux gars de l’équipe devant. Le peloton ne m’a pas laisser filer du coup j’ai cramé des cartouches un peu bêtement… Mais lorsque le coup des costauds est parti au kilomètre 90 juste avant le circuit, je suis sorti avec eux mais le reste de l’équipe s’est retrouvée derrière malheureusement. On est revenu sur l’échappée, Thibaut n’a pas pu tenir sur le circuit final à cause de ses efforts pour aller chercher les GPM mais Florian DUMOURIER a réussi à faire le jump du peloton et est rentré ! Dans le dernier tour, un bon paquet rentre et on se retrouve en supériorité devant. Je commençais à payer mes efforts du début de course mais je me suis dis que tout le monde était dans le dur car le circuit était exigeant. J’ai donc attaqué dans la dernière bosse à 7/8 kilomètres de l’arrivée et à cinq nous avons repris les deux roannais dans le dernier kilomètre. Je n’avais plus les jambes pour sprinter et je termine 4ème. Avec à peine plus de fraicheur j’aurai pu mieux faire mais bon c’est encore une belle place d’honneur pour l’équipe ! »

Dijon-Auxonne-Dijon

Le lendemain la plupart de l’équipe s’est rendu sur une autre course : la classique Dijon-Auxonne-Dijon. Toute la journée, le peloton ne sera pas très actif et laissera que quelques individualités partir à l’avant. Ce n’est que dans les 30 derniers kilomètres qu’il se réveille. Des bordures se forment et le peloton commence à se scinder en plusieurs parties ! C’est à dix kilomètres de l’arrivée que Jaakko HANNINEN décide de sortir en contre avec Eric VOIGT (VC Toucy-Elite Restauration) pour revenir sur l’homme de l’avant. Ils seront alors trois pour se disputer la victoire. Au sprint, c’est le sociétaire du VC Toucy qui est le plus fort et Jaakko termine deuxième.
Quelques secondes derrières, Maxime DE POORTER fait deuxième du peloton et termine 5ème de la course, Luc DURY termine quant à lui 11ème !!
Très belle course d’équipe qui réussit à mettre trois coureurs dans le top15. La victoire n’était pas loin !!

Pélussin

Ce dimanche les juniors et espoirs de l’ECSEL se sont déplacés à Pélussin, très belle course du calendrier 2.3.J de la région.
La course est très mouvementée dès le départ et de nombreuses tentatives d’échappée échoueront. Mais dans le troisième tour Andy MONTCHAMP trouve une ouverture et arrive à sortir du peloton rejoint un peu plus tard par un autre groupe, dont Alexandre SURIEUX fait partie. Ils s’entendent bien et prennent rapidement du champ. Mais le peloton restera tout le long de la course menaçant.
Au sprint, Andy n’est pas très loin de la victoire et termine 2ème et Alexandre termine 8ème !!


Andy revient sur sa course :

« Dès le début de la course il y avait de nombreuses attaques et au troisième tour je suis partie avec deux coureurs dans une partie avec un vent de ¾ face. Très rapidement, un groupe de douze coureurs dont Alexandre nous a rejoint. A deux tours de l’arrivée, le peloton est revenu à 25 secondes et Julien a pu faire le jump. Au début du dernier tour ça a attaqué et nous nous sommes retrouvés à dix avec Alexandre pour nous jouer la gagne. A 200 mètres de l’arrivée j’ai lancé le sprint mais je me suis fait déborder sur la ligne. »

Andy et ses coéquipiers ont répondu présent sur cette course très usante et sont passés très proche de la victoire.

Paris-Roubaix

Il y avait un peu d’ECSEL dimanche sur les pavés de l’enfer du Nord. En effet, Clément RUSSO participait pour la première fois de sa carrière au mythique Paris-Roubaix. Après une très belle course où il était présent notamment dans les premiers dans la trouée d’Aremberg. Il termine a une prometteuse 46ème place.

Bien joué Clément !!

Le déclic pour Maxime JARNET et les premiers points pour le club !

Ce weekend l’équipe se déplaçait en région parisienne pour participer à la classique Paris-Mantes-en-Yvelines, support de la deuxième manche de Coupe de France DN1.

C’est avec un départ matinal (8h30) que nos coureurs se sont lancés d’Orgeval pour parcourir les 170 kilomètres de course qui les attendaient. Bien que les grosses difficultés du jour se situaient à la fin du parcours, c’est bien dans les premiers kilomètres qu’une échappée de huit coureurs se forme sur des routes exposées, sans stéphanois à l’intérieur.

L’entente à l’avant est bonne et les fuyards prennent vite du champ sur un peloton contrôlé par Vendée U, le SCO Dijon, CC Etupes et Côte d’Armor Marie-Morin Rideau. L’écart s’élèvera jusqu’à 4 minutes.

Mais dès les premières difficultés à 60 kilomètres de l’arrivée, un contre de six coureurs sort en costaux avec Maxime JARNET. Ceux-ci ne se posent pas de question et roulent pour pouvoir revenir sur l’avant de la course. Ils feront la jonction au pied du Grand Prix de la Montagne de Chérence à une trentaine de kilomètres de la ligne.

Les 13 hommes de tête collaborent ensuite très bien jusqu’au sommet du Mur de Vienne où des attaques commencent à fuser à la bascule ! Après plusieurs tentatives, le groupe explose et Maxime suivit de cinq autres coureurs se retrouvent seuls devant.

Ils résistent jusqu’au bout et Maxime passera la ligne à la 5ème position, neuf secondes devant le peloton !!

Il donne ses impressions sur cette course agitée :

« Comme d’habitude en Coupe de France, la course était nerveuse dès le départ. On avait reconnu la veille les 60 derniers kilomètres et on savait à quoi s’en tenir.

Le début de la course a été très rapide, et l’échappée est sortie après environ une heure de course. Jusqu’à la mi-course, il n’y avait pas trop de difficultés, on était sur des belles routes mais très exposées au vent, bien qu’il n’y en avait pas énormément.

Ensuite à partir de l’endroit où on avait repéré la course, les bosses s’enchaînaient. Les GPM étaient souvent des petites routes assez raides et où ça ne basculait pas en haut. Le placement était primordial !

Un contre de six est sorti entre deux bosses difficiles où j’étais présent. Il y avait de bons coureurs et l’entente était parfaite. On a roulé à bloc tout de suite pour faire la jonction le plus vite possible sur les huit de devant. On est rentré sur eux à 30 kilomètres de l’arrivée. Dans le dernier GPM ça s’est fait à la pédale et l’échappée a explosé.

On s’est disputé la gagne à six. Malheureusement, j’étais à fond dans les cinq derniers kilomètres et il m’en a manqué pour sprinter…

Mais on repart avec des points et surtout une belle course collective et j’espère que ce résultat lancera ma saison ! Je suis content de marquer des points pour l’équipe et j’espère que ça continuera comme ça !! »

C’est donc une cinquième place qui fait du bien pour la confiance de Maxime mais qui fait du bien aussi à l’équipe. Avec 16 points récoltés, le club finit 6ème meilleure équipe de la course et est actuellement 14ème du classement général de la Coupe de France !

Le DS Maxime LARUE est content de l’équipe et donne son avis sur la performance de l’équipe :

« Belle course de l’équipe aujourd’hui et notamment de Maxime JARNET qui a fait une grosse performance. Il manquait de confiance et c’est surement un déclic. Grâce à sa place, c’est une remontée au classement Coupe de France logique par rapport au début de saison. Dommage que pour le sprint Maxime DE POORTER ne rentre pas dans les points. 

Autrement c’est une bonne rentrée pour Sandy DUJARDIN à ce niveau, il a été très actif en début de course comme Léo BOILEAU, Louis RICHARD et Luc DURY. »

Deux places de deux prometteuses à l’issue de ce weekend !

Le Tour du Canton de l’Estuaire

Le weekend dernier avait lieu la première course à étape pour l’équipe : le Tour du Canton de l’Estuaire.

Une équipe composée de Léo BOILEAU, Maxime DE POORTER, Luc DURY, Maxime JARNET, Jaakko HANNINEN et Louis RICHARD a fait le déplacement en région bordelaise.

Le samedi sur une étape de 149 kilomètres l’équipe a réussi à placer Léo à l’avant dans les 40 derniers kilomètres. Celui-ci termine 11ème à 1’07 du vainqueur Mickael GUICHARD (Team Pro IMMO Nicolas Roux).

Le lendemain, le DS Maxime LARUE a tenue à ce que l’équipe soit plus soudée en ayant davantage de communication afin d’essayer de marquer le coup sur cette dernière étape longue de 152 kilomètres. C’est donc avec de l’envie que nos coureurs sont montés sur leur vélo !

Après une première heure de course rapide, un groupe de 12 coureurs avec Luc arrivent à sortir du peloton à une centaine de kilomètres de l’arrivée. L’échappée prendra jusqu’à 2’50 d’avance sur un peloton contrôlé par Pro IMMO.

Mais à l’entrée du circuit final, le peloton fait le forcing et l’écart diminue petit à petit. A l’avant, avec la présence de la côte de Lamourette sur le circuit, l’échappée se désorganise et commence par perdre des éléments. Alors qu’à une douzaine de kilomètres, le groupe compte plus que 20 secondes d’avance sur le peloton, Jimmy RAIBAUD (CR4C) revient sur le groupe de tête et part seul en tête avec Luc. Alors que l’on pense leur chance anéantie, le duo résiste ! Au sprint, le coureur de Roanne l’emporte devant Luc qui n’a pu rien faire après avoir passé la journée à l’avant.

Un résultat prometteur et encourageant pour Luc qui est très en forme en ce moment !!

Au classement général, Léo reste à la 11ème place, Maxime DE POORTER 23ème, Maxime JARNET 24ème, Jaakko HANNINEN 34ème, Luc DURY 38ème et Louis RICHARD 52ème.

Le Tour du Pays Saint-Pourcinois

Samedi nous retrouvions au même moment un autre front du l’équipe au Tour du Pays Saint-Pourcinois.

Sur une course longue de 122 kilomètres, l’équipe a été très entreprenante ! C’est finalement une arrivée au sprint qui a eu lieu. Sandy DUJARDIN bien qu’ayant repris les courses sur routes depuis deux semaines terminent à une belle 2ème  place sur l’épreuve derrière Romain GUILLOT !

Il revient sur sa course :

« Ce n’était que ma troisième course depuis ma reprise et je savais que la forme revenait de mieux en mieux. Je voulais faire un résultat pour me prouver à moi-même que j’étais déjà capable de faire une place. On a fait une superbe course avec l’équipe. Ugo est partie dans l’échappée ce qui nous a permis d’être tranquille dans les roues. Nous n’avions plus qu’à suivre le mouvement de la BAC quand ils ont accéléré dans le premier GPM. Dans le final je me suis bien placé pour le sprint. Je vire en 3ème place dans le dernier virage et comme c’était deux coureurs de la BAC devant moi, l’un deux à fait une cassure pour Romain GUILLOT. Je n’ai pas pu le remonter après ça car il était très rapide. »

 

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén