Équipe de Nationale 1 & École de Cyclisme excellence labellisée FFC

Mois : août 2014

Adrien Bonnefoy se place sur le Grand Prix du Chardonnay, Un nouveau top 10 pour Mickaël Brun à Montrevel en Bresse

Alors que 7 de nos coureurs Élites tentaient de ramener de la Bretagne un maximum de points pour le club sur l’ultime manche de Coupe de France DN1, le circuit du Viaduc. D’autres couraient dans la région avec plus ou moins de réussite même si aucun résultat franche n’est venu conclure ce week-end de courses en 1° catégorie bien que l’on se satisfera du retour en forme d’Adrien Bonnefoy avant d’attaquer la dernière ligne droite de cette saison, toujours beaucoup apprécié de notre coureur savoyard qui a signé un résultat probant sur une difficile épreuve classée élite nationale.

 

Adrien Bonnefoy de retour aux affaires!

Photo : Adrien Bonnefoy de retour aux affaires!

Jeudi dernier, Adrien a terminé à la 12° place sur le Grand Prix du Chardonnay remporté par le dijonnais Julien Bernard.

Un premier accessit pour notre coureur qui vient de revenir en compétition après des problèmes de santé.
De bon augure pour Adrien qui apprécie tout particulièrement la fin de saison et qui semble revenir en forme après avoir connu beaucoup de malchance depuis le début de saison.

Jeudi dernier, Adrien a terminé à la 12° place sur le Grand Prix du Chardonnay remporté par le dijonnais Julien Bernard.

Un premier accessit pour notre coureur qui vient de revenir en compétition après des problèmes de santé.
De bon augure pour Adrien qui apprécie tout particulièrement la fin de saison et qui semble revenir en forme après avoir connu beaucoup de malchance depuis le début de cette année 2014.

 

Nocturne de Montrevel en Bresse : Mickaël Brun dans le top 10

Arrivé dans le peloton pour la 5° place, Mickaël Brun réalise un joli sprint pour rentrer dans les 10 premiers. Un résultat là aussi encourageant pour Mickaël qui va retrouver durant ce mois d’août des courses pour son profil qui devrait nous amener à revoir notre sprinteur dans des positions encore plus à son avantage. Après avoir à de nombreuses reprises tenter de semer le peloton sans réussite, Yoann Tiberio en termine également dans le peloton, sans prendre de risques durant l’emballage final où il va prendre la 28° place.

Le Team Probikeshop à l’attaque (crédit photo @ Ludivine Maitre Soupe)

Grand Prix de Chamoux Sur Gelon : Course difficile pour les stéphanois

Si ce n’est pas un critérium, la course savoyarde comporte tout de même un parcours relativement plat. Mais ce n’est pas pour autant qu’un sprinteur va mettre son nom au palmarès de l’épreuve. En effet, au fil des kilomètres, avec la fatigue s’accumulant chez les participants, il était clairement susceptible qu’un groupe vienne tromper la vigilance d’un peloton très conséquent (plus de 115 coureurs au départ). Et c’est un junior colombien du nom de Martinez qui vint s’offrir un premier succès de prestige et apporter une victoire de plus au centre Mondial du Cyclisme, équipe de formation qui permet de donner sa chance aux coureurs de pays étrangers qui n’auraient sans ça, pas les moyens de courir en France et de s’y faire remarquer pour attiser les convoitises.

Très peu en verve, les coureurs du club prennent respectivement la 22° place pour Mickaël Brun à 1’27, Adrien Bonnefoy 43° à 1’43 et Pierre Challemet 68° à deux tours.

Gelles : Waile Kahkahy 3°, Nicolas dans le top 10 en Lozère

Waile s’illustre en 2° catégorie 

Il était pressé de revenir sur le devant de la scène avec un dossard accroché dans le dos, mais ces dernières semaines, si la forme semblait plus que correct pour notre coureur marocain entraîné par le Pole cycliste de Saint Etienne, la chance n’était elle pas vraiment de son côté avec une série d’ennuis qui ruinait ses espoirs de bien figurer en raison notamment de chutes comme celles de Veauche et de Longes où de crevaisons comme à St Etienne du Bois.

Waile ne lâche rien (crédit photo @ Véloracing News)

En Auvergne  sur le grand Prix de la ville de Gelles dans le Puy de Dôme, Waile a vaincu ce mauvais sort pour s’emparer de la 3° marche du podium. Un résultat mérité tant il aura donné de sa personne dès le début de course pour s’immiscer dans la bonne échappée. Aussi, lorsque cette dernière prend le large, c’est sans surprise que l’on y retrouve Waile. Finalement battu par plus fort avec le très grand numéro de Nicolas Chadefaux (Team Pro Immo) afin d’aller chercher la victoire, pour celui qui était encore 1° catégorie en début de saison, Waile n’a pas à rougir de ce résultat qui devrait le lancer pour être performant dans les courses qui arrivent,  lui qui va bientôt partir quelques temps disputer des courses en Italie.

Nicolas Louis se place au challenge du Haut Gévaudan 

Avant de prendre définitivement la route des vacances, Nicolas s’est lancé à l’assaut des 3° et 4° manche du Challenge du Haut Gévaudan. L’objectif est évidemment d’aller chercher une victoire qui se refusa jusqu’ici à à notre coureur pourtant pas avare d’efforts depuis le début de saison. Dimanche, sur la première manche, dans la commune de Saint Sauveur en Peyre, si la victoire revenait au junior du V.C Cavaillon Julien Durbesson, Nicolas rentrait pour sa part dans les 10 premiers d’une course courte (70 kilomètres) mais très nerveuse sur un parcours accidenté.

Le lendemain, sur la 4° manche, Le grand Prix Aumont Aubrac, Nicolas va réussir à prendre le bon coup de 10 coureurs. Déjà malade la veille, il devra se contenter de la 5° place dans l’arrivée sur le mur final du circuit qui ne pardonne pas lorsqu’on est pas à 100 %.  Place pour lui à un peu de repos pour récupérer avant la dernière manche de ce challenge du au Gevaudan, un contre la montre en bosse vendredi.

Circuit du Viaduc au Ponthou : Bonnet, Comet et Raim dans les points

8° Manche de la Coupe de France DN1

C’est au cœur de la Bretagne, l’une des régions qui se passionne le plus pour le sport cycliste et qui sait respecter ces forçats de la route que s’est conclut la Coupe de France des clubs de DN1 édition 2014.

Et quel meilleur parcours que celui proposé au Ponthou (Finistère) pour un dénouement si important tant la bataille a fait rage depuis le début de saison pour ce classement.

Guillaume Bonnet, toujours à la hauteur (crédit photo @ Leslie Corbel)

Une course organisée par des passionnés qui a toujours sacré un homme fort, car c’est dire si le tracé est difficile avec ce juge de paix terrifiant à gravir à 17 reprises, une montée finale de 700 mètres à plus de 10% pour rejoindre la ligne d’arrivée. Montée qui se révèle encore plus majestueuse lorsqu’on découvre les quelques milliers de personnes qui sont venues profiter du spectacle et encourager les 140 guerriers qui partent à l’assaut de cette édition du Circuit du Viaduc pour plus de 160 kilomètres.

De guerre, il en sera bien question au sens sportif pour le Team Probikeshop qui devra mener bataille si elle veut s’assurer dès l’arrivée franchie, son passeport pour rester dans cette division en 2015. Même si l’équipe est en forme, il n’est pas sans rappeler les jours difficiles rencontrés en début de saison avec un démarrage poussif en Coupe de France qui l’oblige à rester extrêmement concentrée pour l’ultime manche.

Mais si la malchance connue sur les premières manches semblait avoir disparu avec une succession de victoires et de podiums pour les hommes de Maxime Larue, celle-ci semble revenir de plus belle dès le départ donné avec la crevaison de Mihkel Raim tandis qu’à l’avant les hommes du Chambéry Cyclisme Formation ont décidé d’hausser tout de suite le ton.

Mihkel revenu en costaud dans le peloton, c’est au tour de Landry Mézange de connaitre une déconvenue en chutant à l’amorce du 3° tour de circuit. Sans blessures apparentes, il repart rapidement avant de s’arrêter à nouveau en raison d’un ennui mécanique apparu sur la chute.

Alors que Landry tentait de faire la jonction, dans le même temps, une énorme chute au milieu du paquet survient dans la descente et met encore à terre deux de nos coureurs, Damien Fabre et Xavier Brun contraints à l’abandon bien qu’aucune fracture ne soit décelée (Damien en étant tout de même quitte pour un tour aux urgences craignant une fracture du coude, finalement vite éloigné).

Xavier Brun et Damien Fabre, de valeureux guerriers ! (crédit photo @ Leslie Corbel)

A la mi-course, tout semblait bien compliqué pour l’équipe qui perdait maintenant Bastien Ruffinengo et Landry Mézange décramponnés, ce dernier après un retour dans le peloton quelques tours auparavant, malgré avoir été ralenti par une nouvelle chute dans la file des voitures.

D’autant plus qu’un groupe assez conséquent avait pris les devants sans qu’aucun stéphanois ne parvienne à l’intégrer.

Mais c’était sans compter sur nos solides leaders qui ont d’abord su passer à travers les chutes, et surtout se montrer à la hauteur en renversant une situation jusqu’à là compromise. Fidèle à lui-même par son courage et son obstination légendaire, Guillaume Bonnet retrouve les premières positions de la course au moment où tous les coureurs accusent la fatigue et que le peloton explose de toutes parts. Pierre Comet et Mihkel Raim, eux, n’explosent pas et peuvent toujours espérer rentrer dans les points.

Mihkel Raim s’accroche dans le raidard final (crédit photo @ Leslie Corbel)

Si l’on pense un moment que Guillaume se classera dans les 10 premiers, les deux derniers tours de circuit s’avère cruciale pour lui, qui bien que complétement cuit par tous les efforts consentis dès le départ, se bat pour accrocher une très importante 17° place.

Pierre Comet adore ces courses d’hommes forts (crédit photo @ Véronique Pierre)

Derrière, on peut voir un très grand Pierre Comet qui termine en boulet de canon à la 22° position, et Mihkel Raim ne lâche rien, malgré les crampes, pour finir 27° encore synonyme de points pour le Team.

Tous les trois permettent à l’équipe de finir 9° de la manche et de revenir tout près des équipes les précédant au classement général.

Mihkel est allé au bout de lui-même ! (crédit photo @ Véronique Pierre)

Bravo au Team, les coureurs comme le staff, pour leur investissement jusqu’au bout malgré les moments difficiles rencontrés dans l’année. Place maintenant à une belle fin de saison pour des coureurs très motivés à l’idée de remporter de nouvelles courses et conclure en beauté 2014 !

Eddy Beranger 3° à Uzès, Guillaume Conti 4° en toutes catégories sur la nocturne d’Aix les Bains

Qui a dit qu’une carrière se stoppe définitivement lorsque les coureurs arrêtent après leur passage (plus ou moins long) chez les élites. En tout cas, ni Eddy Beranger, ni Guillaume Conti ne le pensent, eux qui continuent à courir sous le maillot de l’Ecsel dans des catégories certes inférieures à ce qu’ils ont connus par le passé, mais prime maintenant la passion intacte du cyclisme et le plaisir de continuer la compétition, avec ce désir intact de podiums et de victoires qui amène ces derniers à se distinguer même s’ils savent très bien ne plus se trouver au très haut niveau. Même si l’on en douterait presque tant le coup de pédale est encore bon pour Guillaume et Eddy qui aiment à le démontrer lors des courses 2° et 3° catégories où en toutes catégories comme cela arrive durant certaines occasions.

Eddy Beranger en guerrier

3° place acquise au courage pour Eddy !

Dimanche, à Uzès dans le Gard, Eddy Beranger est monté sur la troisième marche du podium, devancé par deux coureurs juniors de Franche Comté en pleine préparation pour les Championnats de France de l’Avenir !
Pourtant, la course avait bien mal commencé pour l’ancien élite du club qui chutait dès les premiers kilomètres de course. Bien râpé, il repart directement pour reprendre sa place au milieu du peloton. Puis, oubliant la douleur, il est même à l’origine de la bonne échappée de 6 coureurs qui allait se disputer la victoire.
Déception pour Eddy qui pouvait légitiment espérer mieux que la 3° place sans cette chute qui fait malheureusement partie des aléas de la course.

Guillaume Conti au pied du podium

(crédit photo @ Marion B. Photographie)

Toujours en 3° catégorie, Guillaume Conti n’a pour autant pas peur de se frotter aux coureurs de 1° et 2° catégorie. Et plutôt avec réussite comme on a encore pu le voir sur la nocturne d‘Aix les Bains où il a accroché une belle place d’honneur en s’octroyant la 4° place. C’est d’ailleurs la seconde fois de l’année qu’il donne du fil à retordre aux coureurs de 1° catégorie puisqu’on se rappelle qu’en début de saison, déjà à Aix les Bains, il n’avait été battu que d’un boyau face à Adrien Legros (Chambéry Cyclisme Formation).

Arrivé pour la 2° place, à une trentaine de secondes de Jules Pijourlet (Vaulx en Velin) le vainqueur, Guillaume loupe de peu le podium en terminant derrière les deux coureurs de Charvieu Chavagneux (Vidal et Tuhi) mais démontre une nouvelle fois sa capacité à rester performant même dans les courses de catégories supérieures à la sienne, lui qui a épousé une carrière élite remplie de succès au club où il était déjà redoutable sur ces critériums disputés sous la forme de nocturne.

Les autres résultats :

Alleins (13), 2-3-J : De son côté, Nicolas Louis prit une nouvelle fois la bonne échappée. Mais moins en jambes que sur ces dernières apparitions, il ne put faire mieux que 13° sur une course où il aura encore été très offensif de bout en bout.

Grand Prix de Bras (83), 1-2-3-J : Dans le Var, Benoit Bessières termine au sein du peloton (33°) d’une épreuve remportée par le bulgare de Martigues, Radoslav Kanstantinov.

Deux nouveaux succès pour le Team Probikeshop !

Week-end prolifique pour les coureurs élites du Team à moins d’une semaine du principal objectif sur le mois d’août au Ponthou dans le Finistère , dernière manche de coupe de France DN1. Le but était d’engranger de la confiance pour l’équipe qui se déplace en terres bretonnes dimanche prochain, ce qui fut réalisé de la meilleure des manières avec les succès de Xavier Brun à Longes et Mihkel Raim à Briennon, tous deux faisant partis des fers de lance pour l’équipe sur cette manche décisive.

Longes : Xavier Brun plus complet que ses adversaires !

DSCF8407

Xavier lève les bras devant son public (crédit photo Charline Mézange)

Dimanche, c’est sur ses routes d’entraînement que s’est illustré notre capitaine de route Xavier Brun qui n’avait jamais eu la chance jusqu’ici de vaincre chez lui devant un public tout acquis à sa cause. Il y a bien eu des éditions où Xavier est passé tout proche du Graal mais c’était toujours sans compter sur des individualités très fortes, trop fortes…. venant l’empêcher de s’approprier cette victoire, loin d’être anodine lorsqu’on porte le patronyme de Brun dans la région.

Cette année, le comble vient peut être du fait qu’il n’était pas le pus fort de la course mais qu’il a su profiter de toutes les conditions pour devancer des coureurs pourtant bien plus frais que lui dans le final. La veille, Xavier avait même dû renoncer avant la fin à Fleurie par cause de mauvaises sensations qui ne lui permettaient en aucune façon d’être acteur dans la course.

Mais le lendemain, ses jambes étaient de retour et la motivation à son paroxysme. Vigilant dès le départ, il ne va pas rater l’échappée de 18 qui se forme dès le premier tour de circuit. En son sein, 5 coureurs du club, l’équipe la plus représentée avec évidemment Xavier, mais aussi Guillaume Bonnet, Landry Mézange, Mihkel Raim et Martins Trautmanis. Moins à l’aise sur ce type de parcours, nos deux étrangers allaient tout donner lors du premier tiers de course avant de s’écarter pour laisser les gros calibres s’expliquaient entre eux. D’ailleurs, c’est au moment de cette accélération où la bagarre fait rage que Landry craque et cède du terrain sur ceux de devant tandis que Guillaume se laisse enterrer avec d’autres favoris pour ne pas risquer d’enrailler la bonne marche en avant de Xavier qui semble avoir le coup de pédale ravageur.

En tête, notre emblématique coureur, au club depuis 2007, s’accrochait pour ne pas laisser un mètre à des adversaires de la trempe de Julien Liponne (Bourg en Bresse Ain Cyclisme), Pierre Lebreton (Peltrax Dammarye les Lys) ou encore Jules Pijourlet (Vaulx en Velin). Un obstination qui s’avérait payante puisque le tracé comporte une descente sinueuse et rendue glissante par un orage s’abattant sur la course. Xavier, au dessus de ses concurrents dans l’exercice n’avait alors aucun mal à les lâcher surtout que certains avaient déjà goûter au bitume le tour précédent. Il creusait donc un écart suffisant pour ne pas être repris dans l’ultime montée et savourer un succès plein d’émotions et de fierté pour Xavier qui continue à écrire de belles pages de l’histoire du club.

Derrière, pour preuve de sa forme du moment, Guillaume vient prendre la 7° place à 2’47. Présent dans la première échappée, Landry s’octroie la 12° place à 4′ de son coéquipier victorieux. Belle performance également d’Émilien Bontemps qui termine dans le top 20 (19°à 6’38) alors qu’il n’est qu’en 3° catégorie et qu’il vient de reprendre une licence cette saison. Mickaël Brun en finit à la 21° place, Adrien Bonnefoy la 26° et Waile Kahkahy la 51° alors que ce dernier était victime d’une chute dans la descente. En prévision du lendemain, Martins et Mihkel ont préféré s’épargner des efforts inutiles sous le mauvais temps, d’autant plus qu’ils avaient déjà courus la veille. Sage décision lorsqu’on connait le résultat du lendemain.

DSCF8432

Xavier Brun a bien mérité le bouquet ! (crédit photo @ Charline Mézange)

Briennon : Mihkel domine les roannais chez eux !

Et de 6 pour Mihkel Raim (crédit photo @ CR4C ROANNE)

C’est un peu une revanche que vient de prendre le Team sur leurs rivaux du CR4C Roanne. Toute l’équipe a en mémoire ce grand Prix de Saint Etienne où l’on n’avait pu ne voir que les couleurs jaunes et bleus de nos voisins roannais avec ce triplé retentissant devant le chaudron stéphanois et la victoire de Jérôme Mainard. Ce lundi, au lendemain de la victoire de Xavier, c’est l’honneur de toute l’équipe qui s’est vu venger lorsque Mihkel a levé les bras, devançant par la même occasion 3 roannais pour ce qui est déjà la sixième victoire de la saison pour notre jeune champion estonien. Tout un symbole pour Mihkel qui avait déjà terminé à la 4° place lorsqu’il était arrivé en France alors qu’il était encore junior.

Trautmanis et Faussurier

Martins toujours à l’avant à Briennon (crédit photo @ CR4C Roanne)

En effet, notre spécialiste des critériums remporte par la même occasion son quatrième en 2014. Il s’est isolé dans le final avec le seul Lucas Barjon (CR4C Roanne) avant de s’en défaire au sprint. 4 » plus tard, c’est la première partie du peloton qui s’en voyait terminer avec Martins qui terminait lui aussi dans le top 10, à la 8° place après avoir pourtant passé la majeure partie de la course à l’avant avec Mihkel sans y compter ses efforts. Dans ce même peloton, on retrouvait également Xavier brun en 15° position et Yoann Tiberio 20°. Les autres devant se contenter de terminer dans le second peloton à un tour ou plus avec Damien Fabre 26°, Mickaël Brun 31°. Nos deuxièmes catégorie Pierre Challemet et Waile Kahkahy abandonnent.

 

Les autres résultats du week-end :

Grand Prix de Biran : De retour chez lui avant de reprendre la route en direction de la Bretagne, Pierre a terminé sur le podium du Grand Prix de Biran dans le Gers. Sur un circuit extrêmement sélectif, Pierre aura réalisé un beau numéro même s’il sera finalement devancé par Romain Leroy (Team Cycliste ChateauBernard) pour la victoire et Rémi Benarfa (US Montauban) pour la place de deuxième.

Nocturne de Marnaz : Bastien Ruffinengo termine 8° et Landry Mézange 10° sur la nocturne de Marnaz en Haute Savoie. Tous les deux n’auront pas réussi à s’immiscer dans la bonne échappée qui s’en allait à une quinzaine de kilomètres de l’arrivée. A noter que la victoire revient à Julien Paraz (Chris Net) qui courrait l’an dernier sous les couleurs du Team avant de retourner cette saison dans un club plus proche de chez lui. Guillaume Conti (3° catégorie) termine 11°.

Grand Prix du Cru Fleurie : Après sa petite déconvenue à Cours la Ville, Guillaume Bonnet s’est vite rassuré sur le très exigeant circuit de Fleurie où il termine à seulement 25 » du vainqueur dijonnais Guillaume Barillot (SCO DIJON), en prenant la 12° place. Confiance retrouvée également pour Adrien Bonnefoy qui prend la 19° place à 3’18 de la gagne alors qu’il revient tout juste à la compétition puisqu’il avait remis un dossard le mardi précédent à Cours la Ville. Martins Trautmanis termine 37° à un tour.

Saint Michel de Chavaignes : Dans la Sarthe, Bastien Lhomme prend la 14° place.

 

Tous ses résultats prouvent le sérieux et la détermination de l’équipe à se sauver en Coupe de France DN1. Après des débuts poussifs marqués par la malchance, les points sont de plus en plus nombreux à tomber dans l’escarcelle du Team. On espère que cela s’avère encore la cas dimanche. Mais la confiance réapparue et le sourire rayonnant de nos coureurs nous rassurent et nous donnent espoir sur le fait que ces derniers ainsi que le staff sont prêts à mener bataille. Une bataille cruciale pour le Team mais ce sont des moments que n’oublieront jamais les coureurs qui participeront, surtout si la fin est joyeuse.

 

 

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén