Équipe de Nationale 1 & École de Cyclisme excellence labellisée FFC

Mois : juin 2022

Championnats Auvergne Rhône Alpes Piste – 11 et 12 juin – Eybens

Nos jeunes stéphanois avaient coché la case dans leur calendrier de courses dès le début de saison : ce week-end se déroulaient les épreuves de piste du championnat AURA des catégories minimes à séniors. Le club a donc organisé un déplacement collectif, encadré par l’entraîneur Guillaume et des parents (mécanos pour l’occasion !)  avec :

Minimes : Tony Billet, Julien Faugeron et notre féminine Nikki Dewaele .

Cadet-tes : Lilian Bruyère, Lilian Chalencon, Nathan Marcoux, Benjamin Pasquet et Camille Gauvin.

Juniors : Quentin Thollet, Achille Davoine et Elise Faugeron

1ère catégorie : Emmanuel Chaillan

La piste constitue un élément important de la formation du cycliste. Certains jeunes ont déjà participé à des compétitions de niveau régional voire national, pour d’autres c’était une découverte.  L’ECSEL les accompagne donc au mieux dans cette discipline qui demande une préparation pour se familiariser avec les contraintes particulières des différentes courses mais aussi du matériel spécifique (vélo, roue, cintres prolongateurs). Contrairement à la route ou au cyclo cross, les pistards choisissent les épreuves auxquelles ils souhaitent participer. L’entraîneur les accompagne pour effectuer ce choix selon leurs qualités et pour équilibrer les efforts sur les 2 jours. Ainsi, certains, plus à l’aise dans les épreuves dites de vitesse, ont pu s’exprimer le samedi, d’autres, préférant celles d’endurance, se sont révélés sur l’omnium le dimanche. Sur le vélodrome d’Eybens, le comité AURA, épaulé par le club de GMC 38, a proposé un bel ensemble d’épreuves avec un plateau de jeunes cyclistes au niveau relevé.

Emmanuel Chaillan reprenait la compétition après 2 mois sans course suite à une chute. L’objectif était donc de renouer avec la discipline et les sensations sont plutôt encourageantes pour la suite de la saison.

Nikki, la plus jeune de toute la compétition, s’était donné comme objectif de tenir le peloton le plus longtemps possible. Elle a montré sa détermination et sa capacité à se dépasser en se classant à plusieurs reprises en milieu de tableau, devant des filles plus expérimentées qu’elle.

Sur la journée de samedi, Nathan, Benjamin et Achille réalisent une grosse performance en se classant 2eme de la vitesse par équipe toutes catégories. Cadets 1 et junior, ils rivalisent ainsi avec des équipes composées de cyclistes plus expérimentés. Les stéphanois montent ainsi à 10 reprises sur le podium sur cette 1ère journée, Elise décrochant le titre en poursuite individuelle. 

Le lendemain, dimanche, se déroulait l’omnium (scratch, tempo, course aux points, élimination). En minimes, Tony et Julien tiennent le haut du classement sur l’ensemble des épreuves et se classent respectivement 2ème et 4ème (à 3 points d’écart). Chez les cadets, Lilian B donne tout de suite le ton en finissant 3ème du scratch. Avec Nathan ils se classent 4ème et 5ème au général. Camille, qui était monté 2 fois sur le podium la veille, est victime d’une chute impressionnante mais heureusement sans gravité. Après des examens à l’hôpital de Grenoble, elle a pu venir rassurer ses coéquipiers lors de la remise des récompenses. Chez les juniors, Quentin remporte la Tempo et avec Achille ils animent la course aux points et se classent ainsi respectivement 5eme et 8eme du général de l’omnium. Elise termine aux pieds du podium après des résultats réguliers sur l’ensemble des épreuves de l omnium. 

Les accompagnateurs, encadrants sportifs ou parents, ont soutenu au mieux les jeunes pour les aider à gérer la récupération (primordiale sur une compétition aussi longue), la chaleur (écrasante à Eybens ce week-end), le tout dans une ambiance conviviale et sportive. 

Ce week-end, outre le fait que  l’ECSEL était le club le plus représenté avec des coureurs au départ dans toutes les catégories et 3 féminines, le club stéphanois a également été le plus récompensé. Cela confirme la place importante qu’occupe notre structure au sein de la fédération Auvergne Rhône Alpes de cyclisme.

A noter qu’une partie du groupe sera présente le 18 juin à nouveau à Eybens  pour la  2eme manche de la coupe AURA piste. Les cadets (h et f) et minimes (f) étant en tête à l issue de la 1ere manche, ils auront à cœur de confirmer leurs belles performances. 

Aux bons souvenirs de Sandy Dujardin

Avec le contre-la-montre entre Montbrison et la Bâtie d’Urfé de ce Critérium du Dauphiné, ce fut l’occasion pour Maxime Larue, Francis Rochedix et nos partenaires invités d’Activ’Réseaux et CEM Ingénierie d’approcher de très près les coureurs, puisque l’organisation nous avait demandé de mettre à la disposition un véhicule.

ECSEL – Sandy DUJARDIN – TotalEnergies Pro Cycling Team

Ce fut avec grand plaisir que Maxime au volant s’exécuta avec la surprise, particulièrement agréable, de suivre un coureur de l’équipe TotalEnergies, et qui plus est, son ancien protégé, Sandy Dujardin.

ECSEL – Sandy DUJARDIN – TotalEnergies Pro Cycling Team

Passé par le club de 2017 à 2020, Sandy a beaucoup apporté avec sa pointe de vitesse. Passé professionnel cette année, il a gardé de son passage stéphanois son sourire, son franc parlé et sa simplicité. Pour ces retrouvailles, Maxime a particulièrement apprécié.  » Le chrono ce n’est pas trop son truc et il était un peu fatigué des premières étapes. Il va continuer à travailler pour l’équipe. L’équipe TotalEnergies a vraiment été sympa avec nous et nous a très bien accueillir.

ECSEL – Sandy DUJARDIN – TotalEnergies Pro Cycling Team

« Douché, changé, reposé, c’est en famille que l’on a retrouvé Sandy. » C’était un circuit cool, roulant. C’est la première fois que je faisais un chrono aussi long. Je ne me suis pas mis à fond parce que je ne joue rien au général. Le but était de finir dans les délais. Je ne connaissais pas trop ce tracé, même si à l’époque avec l’ECSEL on venait dans ces coins pour préparer nos chronos. Sur ce Critérium je suis là pour emmener les sprints à Edvald Boasson Hagen. Cette fin de semaine il y a la haute montagne au programme et ce serait bien d’être à l’arrivée dimanche soir. Après place au championnat de France. Je suis assez content de mon début de saison « .

Galerie photos: ICI

ECSEL – Sandy DUJARDIN – TotalEnergies Pro Cycling Team
ECSEL – Sandy DUJARDIN – TotalEnergies Pro Cycling Team

A Rémi Capron, le circuit des Monts du Livradois

Première victoire de la saison et première victoire de sa jeune carrière en élites pour Rémi à l’occasion de cette 74e édition de ce circuit disputé du côté d’Ambert. Après un championnat régional en demi-teinte, dimanche, les gars souhaitaient rebondir ce lundi avec le renfort des coureurs étrangers. C’est Siim Kiskonen qui prend l’échappée du jour de cinq coureurs avec la présence du coureur de Pélussin Damien Beton. Repris, c’est au tour de trois coureurs de sortir à 30 kilomètres de l’arrivée avec Simon Combes (Besançon), Sten Van Gucht (Bourg en Bresse) et donc Rémi Capron. Derrière, la course d’équipe fonctionne à merveille avec le contrôle de Léo Boileau, Alexandre Jamet et Morgan Bown. Avec toujours une vingtaine de secondes d’avance, les trois hommes de tête se présentent pour la victoire au terme d’un faux plat montant. La suite c’est Rémi qui nous la raconte.  » Van Gucht lance le sprint au 300 mètres. Je le remonte et double Combes pour aller lever les bras avec une avance confortable.

C’est vrai que dès que les routes s’élèvent je suis plus à l’aise « . Outre la victoire de Rémi, Léo prend la 5e place à 20 secondes, Alexandre la 12e à 42″ et Morgan la 18e à 49 », alors que Siim termine 35e à 2’03 avec le gain du classement des sprints, sans oublier la victoire par équipe du club.

Après sa belle performance lors de l’Alpes Isère Tour, Rémi avec cette victoire, confirme sa bonne forme et le calendrier qui se présente à nos coureurs pourraient encore nous réserver de bonnes surprises avec le Tour du Beaujolais, suivi du Tour du Pays Roannais, Tour de Côte d’Or, sans oublier entre, le championnat de France.   

Alpes Isère Tour 2022, l’ECSEL à l’attaque !!

C’est une équipe de l’ECSEL très motivée qui prend le départ de cette édition 2022 de l’Alpes Isère Tour, épreuve internationale par étapes de Classe 2. Notre équipe fait figure de petit poucet amateur au milieu d’équipes professionnelles à la marque réputée, comme les étrangères Jumbo Visma, Israel cycling academy, Kern Pharma, Alpecin Fenix, qui animent habituellement les plus grandes épreuves cyclistes mondiales. Mais également les équipes françaises, comme Groupama FDJ avec son leader Romain Grégoire, champion d’Europe junior sortant et récent vainqueur de la Doyenne espoir, ou encore l’équipe B§B hôtel avec ses leaders Pierre Rolland et l’ancien champion d’Europe Cyril Gautier, attaquants infatigables des derniers Tour de France.

Dès la première étape du mercredi 25 mai, disputée autour de Charvieu-Chavagneux, notre équipe se montre à son avantage, avec la magnifique 6ème place de Siim Kiskonen, qui se fraye seul sa place au milieu des trains de sprinteurs professionnels. Siim récidive sur la 3ème étape avec un top 20, au terme d’un final échevelé voyant de nombreuses cassures dans le peloton.


C’est Léo Boileau qui sera l’un des grands attaquants de la 4ème étape entre Saint Maurice l’Exil et Beaurepaire. Echappé dès les premiers hectomètres, il ouvrira la course pendant plus de 100 kilomètres avec trois autres complices. C’est seulement sur les rudes pentes du mont du Faz, classé 1ère catégorie que leur longue fugue prendra fin, lorsque les leaders de la course se découvrent.

ECSEL – Léo Boileau – Crédit photo DV Zoé Soullard

A l’aube de l’étape reine du dimanche 29, tracée sur les massifs de la Chartreuse et de Belledonne, Rémi Capron est le mieux classé de l’équipe avec un top 20 à défendre, mais seulement 27 secondes le séparent du leader de l’épreuve.

Il aurait pu rester dans les roues dans une posture défensive pour garantir sa place au général, mais à l’image de la stratégie offensive fixée à toute l’équipe, il s’extrait du peloton pour rejoindre l’échappée du jour dès le sommet du col de Cucheron. A partir de là, il va assurer une grosse part de travail, dans l’échappée qui va maigrir au fil des cols (8 au total) et lorsque la course va définitivement se jouer dans le dernier col, il sera l’un des derniers amateurs à se retrouver dans le groupe de tête qui va se jouer la victoire finale. A l’arrivée il est 12ème de l’étape et 2ème amateur, et au classement général il termine juste derrière Pierre Rolland à la 13ème place, mais encore 2ème amateur. L’ECSEL se classant 2ème équipe amateure.

ECSEL -Rémi Capron – Crédit AIT

Les nombreux observateurs et commentateurs de cette épreuve, au soir de celle-ci, vont tous souligner positivement le comportement de nos coureurs, sans complexes face aux grosses armadas, ce qui est de bon augure à quelques jours du Championnat régional et du Championnat de France qui suivra.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén