Équipe de Nationale 1 & École de Cyclisme excellence labellisée FFC

Mois : mai 2014 Page 1 of 3

Championnat Rhône Alpes sur Piste : Ugo Clareton et Yoann Tiberio médaillés !

Les Championnats Rhône Alpes sur piste se seront disputés en 2 temps. Avec une journée au vélodrome d’Eybens (près de Grenoble) pour les minimes-cadets et une autre à la Tête d’Or (Lyon) pour les juniors-seniors. Retour sur les performances de nos coureurs sur ces 2 journées qui auront permis au club malgré peu de représentants stéphanois de ramener quelques médailles.

Championnat Rhône Alpes Minimes-Cadets : Ugo Clareton sur tous les fronts !

10415726_643527285733076_4208176888592131892_n

crédit photo @ stef tête

crédit photo @ stef tête

Cadets : Partis outsiders dans ce championnat, Ugo et Tristan Montchamp pouvaient largement prétendre à monter sur les podiums et même à remporter un titre même s’il fallait pour cela battre le coureur phare sur piste de cette catégorie qui évoluait à domicile, le sociétaire du C2S Rayan Hellal qui fera finalement main mise sur toutes les épreuves. A commencer par la poursuite individuelle où il réalise un temps de 3’56 sur la distance de 3 kilomètres reléguant son plus proche adversaire à plus de 8 », Alan Annequin (Lyon Sprint Evolution). Ugo pour sa part termine cette poursuite en 4’06, prenant la 4° place à seulement 6 centièmes du troisième Lucas Meunier (Evian Velo). Tristan prend la 23° place.

Sur la course aux points, nos coureurs se qualifièrent sans souci pour la finale. Tristan remportant la série 1 et Ugo terminant 4° de la série 2. Lors de la finale, nos coureurs ne seront pas suffisamment fin tacticiens pour espérer mieux. Pourtant, ils ne pouvaient pas espérer meilleure situation en mettant un tour au peloton, seulement accompagnés de 2 autres coureurs. Tristan trop pressé réalisa  des efforts superflus qui lui coûtent sa place sur le podium tandis qu’Ugo ira chercher sa 1° médaille de bronze de la journée, loin d’être la dernière…

Sur la course scratch, nos deux compères sont encore bien placés à l’arrivée même si cela ne suffit pas pour inquiéter Hellal (C2S), véritablement au dessus. Ugo reprend une troisième place synonyme de podium tandis que Tristan termine 5°.

Pour l’élimination, on prend les mêmes et on recommence avec les 4 premiers du scratch qui reprennent respectivement dans l’ordre la même place. Ugo finit donc 3°. Tristan rétrograde à la 15° position.

Pour le tournoi de vitesses, il fallait avant tout passer par la case 200 mètres lancés et établir un bon temps pour espérer aller ensuite  loin dans le tournoi. Ugo prend la 4° place en 12 »9 et Tristan la 7° en 12 »96. Ugo va même réaliser un petit exploit en battant lors de la 1° manche de sa demi-finale l’ultra favori Rayan Hellal en le piégeant au tout dernier moment pour réussir à résister à son retour dans les 200 derniers mètres. Piqué au vif, le grenoblois ne se laissera pas reprendre et Ugo ira dans la petite finale jouer la 3° place face à Lucas Ronat (A.S Fontaine) qu’il remportera, et sera pour la  4ème fois  sur la  3° marche du podium. Tristan remporte le sprint pour la 5° place.

Au classement de l’Omnium, Ugo par sa régularité impressionnante prend la 2° place avec 16 points. Sans regrets lorsqu’on regarde les points du vainqueur qui réalise la journée parfaite avec 5 points voulant tout simplement dire qu’il n’a perdu aucune épreuve. Tristan termine 9° de cet omnium, sans avoir gouté aux joies du podium même s’ il ne sera pas passé loin durant certaines épreuves.

Crédit Photo @ Stef Tête

Minimes :  Andy Montchamp aura malheureusement le même peu de réussite que son frère. En commençant par  s’accaparer la 4° place de la course au points à 3 petites longueurs du podium. Moins performant sur l’élimination qui n’est pas le point fort des frères Montchamp, il prend la 11° place. Au scratch, il ira chercher la 8° place d’une épreuve remportée comme les précédentes par le même Florian Grengbo (E.C Bourg en Bresse).

Pour le tournoi de vitesses, il prend la 5° place en 14 »63. Il accéda à la petite finale, mais là encore, le podium se refusa à lui en étant battu en 2 manches sèches par Lucas Rollet (C2S).

Au final, dans l’omnium, on le retrouve à la 6° place.

A noter que dans les 2 catégories de la journée, seuls 2 vainqueurs sont à recenser, Hellal (C2S) et Grengbo (Bourg en Bresse) qui auront fait main mise sur l’ensemble des épreuves disputées, ne laissant que des miettes à leurs adversaires.

Championnat Rhône Alpes Élites : Yoann Tiberio en argent sur le scratch


Sur un championnat qui a repris des couleurs cette année en accueillant les équipes de DN de Vaulx en velin, du V.C Caladois ou encore du CR4C Roanne, Yoann Tiberio, seul représentant stéphanois a eu fort à faire pour tirer son épingle du jeu face à des équipes pouvant s’appuyer sur leur collectif. Sous les commentaires toujours précis et agréables de Michel Meunier, la course aura été écrasée par un grand Jules Pijourlet (V.C Vaulx en velin) seulement battu sur l’élimination voyant un de ses coéquipiers s’octroyait la victoire en la personne de Alexandre
.

Malgré cette domination sans partage des Vaudais, Yoann Tiberio réussit à monter sur le podium lors de la course scratch en prenant la médaille d’argent. Il prendra également la 5° place de la poursuite individuelle avec un temps de 5’10 sur 4 kilomètres, échouant à 6 » du podium et à 13 secondes du vainqueur. Yoann termine 7° de la course aux points, 8° de l’élimination, ce qui le positionne au terme de toutes les épreuves à la 6° place de l’Omnium.

Félicitations à nos 4 coureurs pour représenter l’Ecsel dans les grands évènements sur piste comme le sont des championnats Rhône Alpes, ainsi que pour leurs résultats qui permettent au club de prendre 6 médailles (2 en argent, 4 en bronze) ainsi que de nombreuses places d’honneur.

Victoire de Waile Kahkahy à Montélimar, Félix Delolme en tête de la Coupe Rhône Alpes de VTT

Montélimar (3-J) : Waile passe la seconde

"Photo

Waile Kahkahy

Après sa victoire à Saint Romain de Popey en début de saison alors qu’il ne portait pas encore le maillot de l’Ecsel, Waile n’avait plus levé les bras même s’il s’est emparé il y a quelques semaines du titre de champion de la Loire 3° catégorie à Nandax, sans pour autant gagné la course ouverte aux Élites pour l’occasion.  C’est chose faite depuis dimanche où il a renoué avec le succès sur le
Grand Prix  Saint James de Montélimar en réglant dans un sprint à 2, l’aixois Ivan Schmitz.

Bravo à notre marocain qui s’envole cette semaine chez lui pour se préparer à disputer le championnat du Maroc.

 

Coupe Rhône Alpes VTT à Chamonix : Félix en tête

Félix Delolme est un coureur discret dont on parle peu même au sein du club. C’est pourtant un garçon pétri de talent qui devient au fil du temps l’un des meilleurs coureurs de cross country dans la région, si ce n’est le meilleur…

Félix Delolme

Et si vous pensez que l’on exagère, il n’y a qu’à jeter un coup d’œil sur le classement général de la coupe Rhône Alpes après 4 manches (sur 7) pour voir que Félix est en tête avec 1050 points devant Alexis Lespinasse (Pommiers VTT) et Julien Farnier (V.S.Romans Péageois). Et ce n’est pas lors de la 5° manche qui s’est déroulée le week end dernier et où il a pris la 3° place tandis que porter ses deux plus proches rivaux ont terminé respectivement 10° et 20° d’une épreuve écrasée par le coureur du V.C Rumillien Alexis Chenevier. Absent de la 1° manche, c’est peut être finalement lui qui va donner du fil à retordre à Félix.

Mais le coureur de l’Ecsel ne renonce pas comme ça et entend bien conserver la tête de la coupe Rhône alpes jusqu’à son terme. Cela tombe bien, il ne reste plus que 2 manches… Le spectacle va être au rendez vous !

D’autres résultats :

Route Bleue à Roanne (2-3-J) : Vendredi soir, sous des trombes d’eau, Damien réussit à prendre la bonne échappée de 7 coureurs après un gros effort pour revenir sur le devant de la course. 2 coureurs arriveront toutefois à tromper la vigilance du reste du groupe de tête. Damien arrivant pour la 3° place sera battu sur le fil par le roannais Valentin Deverchère. Pierre Challemet

règle le peloton pour la 8° place, Waile Kahkahy termine 16°. A noter les chutes sans gravité d’Aurélien Garnier et Eddy Beranger qui ne pourront néanmoins pas repartir.

Vix (2-3-J) : Nicolas Louis prend la 7° place. Dans le département de la Côte d’Or, une échappée de 8 coureurs se forme rapidement au bout d’une vingtaine de kilomètres. Si un homme réussira à rentrer seul, ils ne seront jamais rejoints par le reste du peloton. Nicolas Louis ne pourra pas faire mieux que 7°, trop esseulé face aux équipes de Digoin et de Troyes qui réussirent à placer plusieurs hommes devant.

St Claire de la Tour (3-J) : Guillaume Conti prend la 10° place.

Championnat Rhône Alpes Masters à Perrex : Kenishi Akitsu 72°, Philippe Pradier 79°.

 

10314694_543889585733968_1694074645945182208_n

Damien Fabre

 

 

 

Tour de Franche Comté : au paradis des grimpeurs, Landry Mezange meilleur grimpeur du souvenir Jean Graczik !

Tour de Franche Comté : Quand la montagne devient reine

Les performances de haut-vol réalisées l’an dernier et conclues par la 2° place de Xavier Brun, battu seulement à la place par Julien Guay (Sojasun Espoirs) qui avait laissé un sentiment d’inachevé pour l’équipe qui pouvait prendre sa revanche cette saison.

C’est pourtant sur la pointe des pieds que débarque le Team  ayant conscience que ce tour du Franche Comté marque la fin d’un cycle, celui des courses à étapes du mois de mai avec des coureurs qui commencent à accuser la fatigue, la faute à un effectif n’ayant que trop peu tourné suite à la méforme ou les blessures de certains de  nos coureurs. Faire le dos rond et essayer de ne pas se louper si la victoire d’étape se présente seront les maîtres mots sur ces 4 jours. Retour sur une épreuve aux allures de Tour de France :

Etape 1 : Notre jeune recrue chilienne, Matias Arriagada, présente dans l’échappée

Tout fraîchement débarqué du Chili pour rester quelques mois sur le vieux continent, ce coureur de poche (1’64) vient garnir l’effectif du Team Probikeshop. Au départ des championnats du monde Juniors l’an dernier, Matias est venu ici pour découvrir le cyclisme à l’européenne comme Cristobal Olavarria l’avait fait avant lui sous les couleurs de l’Ecsel pendant l’ensemble de ses années espoirs.

Si son adaptation à la vie française semble ne pas lui poser de problème, bien aidé il est vrai par Victor Rojas, le plus français des chiliens et assistant à l’intérieur du Team, l’adaptation aux courses Élites ne lui en pose guère plus. C’est en tout cas ce que laisse penser sa présence dans l’échappée du jour même s’il ne pourra tenir celle-ci jusqu’au bout. Peu importe, le garçon a du potentiel et du tempérament, on devrait donc le revoir très vite aux avant-postes. Le reste de l’échappée tenant le peloton en respect au terme de cette étape, Pierre Comet prend la 14° place en terminant 2° du sprint du peloton et Guillaume Bonnet la 16°. Suivent de très près Mathieu Chaussepied (24°) et Martins trautmanis (29°). Matias prend la 49° place et notre capitaine de route Xavier Brun la 74° dans le même temps.

Etape 2 : Au tour de Martins et Mathieu de prendre la poudre d’escampette

Encore un très bon comportement de l’équipe avec une extrême vigilance qui lui permit d’être représentée par deux coureurs dans le groupe de tête d’une vingtaine de coureurs qui aura passé un long moment devant avant de se faire rejoindre par le peloton au pied de la montée finale du Mont d’Or.

Mathieu et Martins repris, c’est Pierre qui fait la meilleure montée du team, 38° mais à seulement 1’34 du vainqueur, le Néerlandais Derk-Abel Beckeringh (Croford Cycling Team).

Les autres sont plus loin avec Guillaume Bonnet à 3’27, Martins, Mathieu et Xavier Brun à plus de 6′. Notre jeune chilien, Matias Arriagada aura lui été contraint à l’abandon.

Etape 3 : Xavier Brun ne renonce jamais 

Si Xavier n’a évidemment pas les mêmes jambes que l’an dernier sur le Tour de Franche Comté dont le parcours correspond moins aux qualités de baroudeur de notre capitaine de route, il n’a pas renoncé pour autant à réaliser un coup en essayant pourquoi pas de remporter une étape qui lui était passée sous le nez en 2013. Dans tous les coups en début de course, Xavier n’a alors plus suffisamment de cartouche pour sortir dans le groupe qui se joua la victoire et termine juste derrière dans le peloton principal à 23 petites secondes (23°). Martins et Pierre terminent également dans le peloton. Plus loin, on retrouve Mathieu et Guillaume à 12’19.

Etape 4 : Un contre la Montre au sommet

Sur un chrono en côte de 8 kilomètres pour rejoindre le village suisse de la Chaux de Fond, le Team n’avait rien à défendre, ni à espérer, l’esprit déjà  tourné vers le lendemain où une grosse étape les attende. Pierre, notre coureur le mieux placé au classement général va aller chercher la 36° place à 1’45 du vainqueur, l’auvergnat Alexis Dulin (Team Pro-Immo). Xavier finit 51° à 2’13, Martins 55° à 2’20, Guillaume Bonnet 66° à 2’46 et Mathieu 91° à 4’32. Au général, Pierre occupant alors la 33° place.

Etape 5 : Un final en apothéose 

Si les courses amateurs se révèlent parfois plus exigeantes que les courses professionnelles, c’est souvent par leur caractère décousu qui empêche tout temps mort durant la course. Aujourd’hui, la course est rendue difficile par la topographie que propose le parcours où les grimpeurs auront tout le loisir de s’exprimer sur cette dernière étape du Tour de Franche Comté avec le franchissement du Ballon d’Alsace mais surtout l’arrivée aux Planches de Belles Filles comme lors du Tour de France 2012 qui restera comme la 1° arrivée d’une course cycliste sur ce sommet avec l’avènement de Christopher Froome, vainqueur de l’étape et 2° à Paris.

Si Guillaume connait un jour sans dans cette étape qui l’amène à l’abandon, ce n’est pas du tout le cas de Martins qui malgré son grand gabarit et les multiples difficultés jalonnant l’étape, aura passé une majeure partie de la journée en tête avant de voir fondre sur lui les meilleurs grimpeurs pour finalement arriver 28° à 4’58 de Jérôme Mainard (CR4C Roanne). Pierre termine 42° à près de 8′, Xavier 60° à 12’36 et Mathieu 77° à 28’12. Au classement général final, on retrouve Pierre à la 34° place, tout de même à plus de 10′ du vainqueur final, le coureur d’Aix en Provence Clément Penven.

Place maintenant à la 5° manche de Coupe de France samedi prochain, les Boucles de la Marne pour un contre la montre par équipes.

Souvenir Jean Graczik : Landry Mézange vainqueur du classement des GPM

Nos 2 coureurs de la réserve, Damien Fabre et Landry Mezange se sont rendus dimanche dans le cher pour le souvenir Jean Graczik. Avec la ferme attention d’être offensif dès les premiers kilomètres, c’est Landry qui réussit à prendre la bonne échappée. En jambes, il décide alors de disputer le classement des monts qu’il remporte largement passant en tête les 3 des 4 côtes répertoriées au long des 145 kilomètres de course. Ne comptant pas ses efforts, Landry ressortit pour défendre sa position de leader virtuel des GPM alors qu’un contre venait de rentrer.

On se mit même à espérer un peu plus que la victoire sur ce simple classement annexe alors qu’ils n’étaient encore que 9 à 15 kilomètres de l’arrivée. Mais un contre d’une dizaine de coureurs distancés une 1° fois réussit à faire la jonction à l’entrée du circuit final. Un circuit qui aura été de trop pour Landry qui devra s’écarter après 115 kilomètres d’échappée et le grand prix de la montagne en poche pour finir 19° à 52 ». Damien termine sagement dans le peloton (45°à 2’13) après avoir à maintes reprises tenter de revenir sur l’avant de la course sans réussite. Beau comportement de ses jeunes coureurs, tous les 2 espoirs qui réussissent à être acteurs sur les courses auxquelles ils prennent part même si la victoire ne leur a toujours pas souri depuis le début de saison.

Inter-Région Cadets du Valromey : la Loire toujours en tête après 3 manches !

2° et 3° Manche de l’Inter régions Cadets au Valromey 

Sélection de la Loire composée d’Ugo Clareton, Thibault Fouilloux,Valentin Garnier, Anthony Jullien (Pélussin), Tristan Montchamp (Ecsel) et Alexis Reliaud (Montbrison).

En tête après la 1° manche disputée au mois d’avril à Annemasse, l’équipe emmenée par Cédric Bonnefoy, CTD de la Loire arrivait ce week end emprunt de motivation pour garder la tête du général et même conforter cette avance si l’occasion se présentait..

3217861537_2_2_ZIbUuNsu

2° Manche samedi 17 mai à Virieu Le Petit : La loire vainqueur sur les deux tableaux

Si la victoire individuelle n’est toujours pas tombée dans l’escarcelle d’un coureur de la Loire, ce n’est pas par manque de talent ou d’envie, car dans cette équipe, ce sont les notions de solidarité et d’esprit collectif qui règnent et que leur inculque Cédric qui connait bien toute l’importance d’avoir un état d’esprit irréprochable pour avoir déjà remporté cette compétition les années passées.

Très vite dans cette étape, 15 coureurs s’échappent, avec en son sein, 2 coureurs de l’Ecsel, Valentin et Tristan. La collaboration se dégradant au fur et à mesure que l’arrivée approchait, les coureurs de tête se firent reprendre à 5 kilomètres du but.

Heureusement, Anthony Jullien, auteur d’ un très gros effort  prendra la 3° place. Ajoutons à cela la 11° place d’Ugo et la 13° de Valentin pour nos coureurs de l’Ecsel qui permet à la Loire de gagner cette 2° manche devant la Savoie et les Alpes Maritimes et ainsi conforter sa place de leader de l’Inter Régions Sud-Est. Tristan Montchamp prend la 21° place, Alexis Reliaud la 25° et Thibault Fouilloux la 42°.

3° Manche dimanche 18 mai à Champagne en Valromey : la Loire plie mais ne rompt pas !

Dès le lendemain, pas le temps de se reposer, ni de savourer cette belle victoire collective car il fallait remonter sur les machines pour disputer la 3° manche de l’IRC sur le circuit très difficile de Champagne en Valromey.

Un circuit rendu encore plus exigeant par un manque de récupération des efforts de la veille. Si ce fut le cas pour certains de nos coureurs, Valentin lui ne se posa pas de questions se lançant à l’assaut de cette étape comme s’il en avait oublié la présence des autres coureurs. Piqué au vif par le déroulement de la veille où il avait vu tous ses efforts être réduits à néant par la mauvaise entente de son groupe, il appliqua aujourd’hui le vieille adage qui dit qu’il vaut mieux être seul que mal accompagné.

Bien défendu à l’arrière par tous les coureurs du comité, il allait avoir jusqu’à 3 minutes d’avance passant presque l’ensemble des GPM de la journée en tête. Mais alors qu’il avait fait le plus dur, les derniers kilomètres seront de trop et Valentin se fit reprendre à seulement 4 kilomètres de l’arrivée victime de crampes, perdant du même coup la tête du classement des grimpeurs. Une déception à la hauteur de l’exploit qu’a réalisé Valentin.

Le reste de l’équipe n’aura guère eu plus de chance ce dimanche avec Tristan victime de maux d’estomac qui l’empêchèrent véritablement de peser sur la course et Ugo qui va crever à une vingtaine de kilomètres de l’arrivée et qui réalisa une impressionnante remontée pour mettre des points importants à l’équipe qui aura connu un jour sans, accumulant malchance pour certains et fatigue de la veille pour d’autres.

Anthony Jullien sera une nouvelle fois le premier à passer la ligne pour l’équipe en prenant la 12° place. Ugo termine 23°. Très jolie performance de Thibault prenant la 25° place sur un parcours exigeant dont on aurait pu penser qu’il serait trop ardu pour lui. Le montbrisonnais Alexis Reliaud termine 33°, Valentin et Tristan 43° et 44° après avoir connu des fortunes diverses.

L’équipe se positionne au 5° rang lors de cette manche mais conserve la tête du général avec 76 points devant la Savoie 64 pts et la Drôme 55 pts.

Un comportement et un état d’esprit qu’a pu apprécier Cédric tout au long du week end  ainsi que les autres encadrants Aurélie (la compagne de Cédric) et Alain Vassoille. Maintenant place à la manche sur Piste pour défendre encore la position de leader du département de la Loire.

3217861537_2_4_flFsIkIj

Mihkel Raim vainqueur à Pont de Vaux !

En parallèle du Rhône Alpes Isère Tour, le reste du Team Probikeshop Saint-Etienne-Loire se déplaçait dans la Bresse pour y disputer  les Prix de Varennes Saint Sauveur (samedi) et de Pont de Vaux (dimanche).

Varennes Saint Sauveur : Mihkel Raim se place…..

Sur un circuit vallonné à boucler 13 fois, où les coureurs alternaient entre de belles et larges routes à de plus étroits et sinueux passages balayés par un vent successivement de dos puis de face suivant les multiples changements de direction sur le tracé.

crédit photo : Ludivine Maitre-Soupe

Si quelques escarmouches lançaient les hostilités dans un peloton de 160 unités au départ, il fallait attendre la fin du premier tiers de course pour assister à l’attaque de Mihkel bien lancé par ses coéquipiers. Avec lui, il emmena une petite dizaine de coureurs avant que quelques contres ne rejoignent la tête de course et permettent à Bastien Ruffinengo de revenir.

Trop esseulé dans le final, Mihkel ne pouvait sauter sur toutes les attaques devant se contenter de la 7° place. Bastien qui essaya de supporter au mieux son leader prend la 20° place. Le peloton arrive à près de 5 minutes où Pierre Challemet prend la 2° place et se classe donc 38°. Landry Mezange (44°), Mickaël Brun (45°), Jean Lesèche (48°), Bastien Lhomme 64°, Mathieu Chaussepied 82°, Yoann Tiberio (100°) terminent dans le peloton. Eddy Beranger termine à un tour après avoir bien aidé les Élites de l’équipe. Vincent Clerjon de retour après sa mononucléose abandonne.

Pont de Vaux : Mihkel conclut !

Le lendemain, sur un parcours très usant à répéter 17 fois avec le faux plat interminable menant vers la ligne qui durcit les jambes de plus en plus à chaque tour qui passe, ce sont principalement les mêmes coureurs que la veille que l’on retrouvait pour un peloton encore très dense au départ. Comme la veille également, c’est sous une température estivale que les coureurs allaient courir.

Comme la veille, l’homme fort du Team est Mihkel qui amène la 8° victoire de la saison et sa 1° personnelle. Il devance le coureur du SCO Dijon Cédric Gaoua, 2°, et le pensionnaire du CCF François Bidard 3°. Bastien Ruffinengo qui revient en bonne forme après ses problèmes de genoux qu’il a traîné tout l’hiver termine comme la veille  20°. Bastien Lhomme prend la 23° place, Mickaël Brun la 25°. Le reste de l’équipe : Mathieu Chaussepied 43°, Aurélien Garnier 51°, Jean Lesèche 92°, Eddy Beranger 119°.

 

 

Page 1 of 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén